Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 19:08

Sortie : 11 octobre 2010

Label : Anticipate

Genre : Electronica

Note : 6,5/10

 

Le New-yorkais Morgan Packard n’aime pas les cases, sa musique ne pouvant se limiter à une appellation réductrice. L’unique fil conducteur de ses productions restant l’électronique. Dans ce cas, comment résumer sa nouvelle production, Moment Again Elsewhere ? Impossible de figer ses compositions dans un verni d’apparat.

Moment Again Elsewhere convoque autant l’électro-acoustique que le field recording, l’électronica épurée que le dub-techno. La moindre texture est mouvante, semble prendre la tangente pour échapper à la domestication. Comme pour mieux brouiller les pistes, Morgan Packard a crée son propre logiciel de composition, Ripple, rendant impossible tout tentative de poursuite balisée.

 

Moment Again Elsewhere est un album atypique, une proposition réclamant de nombreuses écoutes afin de pouvoir être apprivoisée. Quand vous pensez saisir l’objet, il vous file aussitôt entre les doigts. Les pistes s’enchaînent sans jamais vouloir se répondre et pourtant l’ensemble forme un tout indéboulonnable. Afin de créer ce socle, Morgan Packard s’appuie sur deux éléments : la prédominance d’une basse réconfortante et l’utilisation quasi systématique du piano. Mais il ajoute à ce cahier des charges une quantité d’autres instruments comme le saxophone sur un Moment hésitant.

Le secret de Moment Again Elsewhere se trouve là, dans l’hésitation et la fragilité. En imposant avec finesse une atmosphère apaisante, Morgan Packard joue avec nos songes. Unveil vous prend ainsi avec douceur par la main pendant que le magnifique Although vous réconforte avec sa basse enveloppante et sa pluie tombant lentement le long des multiples sonorités du morceau. La nature est souvent présente, comme sur le dub-techno tremblant d’Insist avec son final champêtre, tout en clochettes balbutiantes. En misant sur des morceaux courts, portés le plus souvent pas un léger beat downtempo, Morgan Packard évite la redondance et capte ainsi plus facilement nos pensées errantes.

 

Moment Again Elsewhere séduit par sa fragilité et son tâtonnement permanent. Morgan Packard signe un album insidieux qui s’installe indirectement mais durablement dans l’esprit.

 

http://www.anticipaterecordings.com/files/images/ANT011_web.jpg

 

par B2B

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires