Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 08:24

Sortie : septembre 2010

Label : Gold Dust

Genre : Rap

Note : 6

 

Paris le sait depuis quelques mois et un concert jugé décevant, MF Doom sort parfois de son mystérieux studio pour se produire sur scène, toujours caché derrière son masque. Légende du rap indépendant américain, le MC et producteur a multiplié les projets les plus fous et continué sa carrière sous le nom de Doom, avec notamment le long format Born Like This l'an passé (chroniqué ici). Pour ce nouvel album en concert, il reprend ses initiales MF et pousse à se poser la question : n'est-ce pas un peu commercial de sortir un live en même temps qu'une nouvelle tournée ?

 

Les fans seront vite rassurés, des intros et des interludes conceptuels, un mixage assez particulier et une énergie débordante... ce disque reste à l'image du rappeur, de la matière brute et riche. Découpé en deux actes et un entracte, Expektoration respecte l'esprit underground et conceptuel de son auteur. Accompagné d'un Big Benn Klingon aux interventions limitées à quelques backs, MF Doom débite ses rimes sans repos tandis que les beats s'enchaînent sans vraiment laisser le temps au public de New York de souffler. D'autant que les morceaux qui défilent sont presque tous des classiques du rappeur évitant ainsi tout relâchement. Si la première partie est assez funky et entraînante, le son et le ton se font plus obscurs et rudes dans l'acte 2.

La technique de l'Américain au micro est impressionnante et son flow hypnotisant. Le choix de mixage, la voix très en avant, permet de bien saisir les paroles et de retranscrire une ambiance de concert dans laquelle la balance voix/instru peut paraître déséquilibrée. La foule semble captivée par l'impressionnant MC au masque, même si elle profite des quelques invectives et des rares pauses musicales pour s'exprimer. Il y a en effet peu d'espaces de respiration tant le spectacle est dense ! L'ambiance guerrière du rappel maintien la pression jusqu'au bout.

 

MF Doom avait-il une revanche à prendre ? Quelque chose à prouver ? Malgré une certaine concision, ce disque vient démontrer que le rappeur est aussi fort sur scène qu'inventif en studio.

 

http://www.golddust-media.com/files/imagecache/610blog/files/blog/DOOM_Expektoration_small.jpg

par Tahiti Raph

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

YyrkoOn 21/10/2010 16:02


Voila une sortie qui me colle un large sourire, même si ca reste assez proche du live vidéo offert avec "MM..Food ?".
Pour ceux qui aiment le hip hop ricain, foncer aussi sur "Radical" de Odd Future, une bande de lycéens qui arrivent a sonner comme un croisement entre MF Doom, Lil'Wayne et le Wu-Tang avec une
fraicheur déconcertante. La rencontre improbable entre l'Horror-core de Gravediggaz, les samples kitch/décalé de Doom et la cavalerie Dirty South avec l'arrogance juvenile en prime (garantie sans
featuring R'n'B moisi).


Benjamin F 20/10/2010 11:58


Oui alors que je n'en attendais rien, c'est un live qui place les chansons sous un angle différent (ce qui devrait toujours être le cas de ce genre d'exercice).