Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 11:22

Sortie : décembre 2011

Label : Pschent

Genre : Deep-house

Note : 5/10

 

Masomenos c’est cette entité ostensiblement mystérieuse distillant depuis quelques années une deep-house primaire mais sympathique. Derrière ces personnages de cartoons faussement psychédéliques se cachent les français Joan Costes et Adrien Maublanc. Bon, ne soyons pas dupes, il y a un travail marketing bien formaté derrière tout cela puisque nos deux compères ont carrément pignon sur rue via une boutique dans les beaux quartiers parisiens. Perso, j’en ai strictement rien à foutre et je ne suis pas là pour vilipender telle ou telle pratique commerciale, ce qui m’intéresse uniquement c’est le dernier album en date du duo : Technocolor.

Mais pourquoi parler de cet album alors que l'on peut trouver bien mieux actuellement ? Pour la simple et bonne raison que de temps en temps, une deep-house linéaire ne peut pas faire de mal et aussi et surtout parce qu’à ce petit jeu, Masomenos ne démérite pas tant que ça. Ok, faire de la deep-house au kilomètre c’est facile mais ce n’est pas pour autant que la magie opère et là, justement, ça fonctionne plutôt pas mal (bon, je dois aussi avouer que je peux parfois être bon public).

Technocolor compile les derniers maxis du groupe qui sont sortis courant 2011. La bonne idée de cette « compilation » est d’avoir structurer le tout sous la forme d’un mix. Le résultat est imparable et vous donnera sans nul doute envie de bouger votre cul. Joan et Adrien ne sont pas nées de la dernière pluie, ils connaissent parfaitement les arcanes du métier. Si on peut les voir sur autant de festivals et de scènes, ce n’est pas pour rien. Les bougres savent comment manier une foule, comment la contrôler, comment lui donner sa petite dose d’extase. La deep-house de Technocolor est langoureuse à souhait et suffisamment futée pour vous tenir en haleine. Comme quoi, il suffit parfois de quelques ingrédients roboratifs pour maintenir la cadence.

Parce qu’il est pourtant clair que Technocolor est un album totalement calibré pour les clubs et qu’en dehors d’une écoute destinée à danser, il n’a aucun intérêt. Tout a beau bien sonner, il n’en demeure pas moins qu’on en saisit rapidement les limites techniques et la redondance. Et ce n’est pas parce qu’il y a une tripotée de featurings (Pier Bucci, dOP,…) qu’on me fera prendre des lanternes pour des vessies. Masomenos c’est de la deep-house jolie et inoffensive, ça vous passe entre les oreilles sans même que vous vous en aperceviez.

Technocolor n’a pas vocation de vous surprendre par sa classe. Masomenos poursuit seulement son chemin, le long d’une autoroute bien tracée. Il n’en demeure pas moins que parfois, un peu de prévisibilité ne peut pas faire de mal. Ce disque possède au moins l’avantage de vous faire danser pendant 1 heure sans vous prendre pour un con et ça, c’est déjà pas mal.

 

http://www.israbox.com/uploads/posts/2011-12/1323529164_51c0blqh.jpg

 

par B2B

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Srv 13/01/2012 16:15

@ l'Astre
Je trouve juste l'album, et la chronique un peu décevants (par rapport à la moyenne pondérée des autres articles de chroniques électroniques dont le résultat est : plutôt cool)
En ce qui concerne Modulations, le blog ne compte rien apporter en particulier aux Musiques Electroniques. Il s'agit juste d'y poster des chroniques d'albums, et quelques sorties intéressantes.

GROS BISOUS

l'Astre 10/01/2012 05:56

J'avoue ne pas trop comprendre ton commentaire Srv (ni même ton blog d'ailleurs (peut-être même que c'est a cause de ton blog que je ne comprends pas ton commentaire. Va savoir.)).
Aussi-si tu pouvais en quelques mots nous expliquer ce que Modulation compte apporter aux Musique Electroniques du XXI et XXII siècle, ça serait sympa.
(Si tu pouvais également joindre à cela une petite présentation de quelques lignes te concernant, genre toi et tes gouts, toi et tes coups de coeurs de pirate, toi et ta..., histoire qu'on arrive
bien à situer l'intégralité de ce que tu représenteras demain DANS la propulsion imminente de ce qu'est DEJA Modulation aujourd'hui (qu'on saisisse bien la puissance de ton message), ça serait
doublement sympa.)
Merci.

Sinon pour la House en France y'a Dockside Records qui va être à suivre ( http://www.youtube.com/watch?v=3ZpyO4RCeto&feature=player_embedded) plutôt que c dégénérés de chez les autres.

... (y'a le Delano Smith chez Sushitech qui va falloir écouter qui sort bientôt aussi...)

+

Srv 10/01/2012 01:50

L'albume et l'article sont linéaires et sans surprise.
Au moins c'est cohérent.

franck 08/01/2012 13:45

excellent son .
vous conseil également un morçeau éléctroglam http://www.youtube.com/watch?v=mrDn4sF4UCk&feature=g-upl&context=G29521a6AUAAAAAAAAAA