Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 10:57

Sortie : 9 février 2011

Label : M_nus

Genre : Techno minimale

Note : 1,5/10

 

Ami DJ, toi qui aime la tech-house autoroutière, cet album est pour toi ! Tu pourras entretenir ta soirée comme il se doit, sans jamais offenser ton public. Avoue que c’est quand même pratique hein ?!

L’Italien Marco Carola n’est pourtant pas un manchot, lui qui depuis plus de 10 ans délivre des DJ sets hypnotiques faisant la part belle à des morceaux au groove contagieux. Malgré une poignée d’albums dispensables, il n’avait rien sorti depuis 2003 et on attendait de pied ferme un nouvel opus. Il nous revient donc par l’intermédiaire de M_nus avec Play It Loud!.

 

Et patatra, le mec s’est complètement englué dans les travers du label de Richie Hawtin. On l’imagine aisément découvrir tous les joujoux de cette nouvelle maison, se délectant d’avance de ce qu’il va bien pouvoir en faire. Au final, on se dit qu’il n’a pas du passer longtemps à peaufiner son album tant celui-ci est formaté, répétitif et, avouons-le, profondément chiant.

Rien à sauver ici tant l’ensemble est poli. Premier souci, l’album est long, très long avec ses 18 titres pour plus de 100 minutes. Ecouter l’album d’une traite est tout simplement impossible. Deuxième souci, chaque titre ressemble au précédent comme si Carola s’était limité à simplement mélanger différemment les mêmes ingrédients. Au bout de 2 morceaux, la messe est dite. Troisième souci, tout cela manque cruellement de prises de risques. On n’est jamais surpris, toujours bien installé sur cette route filant droit, tellement droit qu’on finit par s’y emmerder. Le mec pousse même le vice en appelant un de ses morceaux Suspense. Il fallait oser.

Alors oui, l’album jouit d'une production irréprochable mais c’est une habitude chez M_nus. La bassline reste impressionnante mais c’est aussi une habitude chez M_nus. Mais tout cela ne suffit pas à faire de Play It Loud! un album intéressant. Tout au plus, certains DJ, peu aventureux, sauront y piocher sporadiquement quelques morceaux. Marco Carola a beau préciser que son album est destiné aux clubs, il n’en demeure pas moins que l’ensemble est bien trop linéaire pour être acceptable.

 

Play It Loud! est l’archétype même de l’album tech-house prévisible. A trop arrondir les angles, Marco Carola a fini par livrer un album insipide, sans aucune inspiration. Play It Loud! certes mais pas plus de 2 minutes alors.

 

http://slovenia.partysan.net/files/2011/01/2011.01.08-minus106cd_cover-300x300.jpg

par B2B

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires