Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 11:00

Sortie : mai 2011

Label : Hands Productions

Genre : Industriel

Note : 8/10

 

Celui qui veut obtenir des informations au sujet de Libido Formandi a intérêt à s'armer de patience et de pugnacité. C'est en partie pour ça que j'ai mis énormément de temps à m'autoriser à écrire une chronique au sujet de son album. Il paraît qu'il est Grec, qu'il s'appelle dans la vraie vie Manos Chrisovergis et qu'il a un autre projet individuel nommé Last Days Of S.E.X. Son premier long format est sorti chez Hands Productions, label allemand passionnant qui compte parmi ses officiers sérieux des gens comme Xabec, 13th Monkey, Empusae ou l'Espagnol Proyecto Mirage. Voilà une maison dont on n'a jamais parlé, injustement mais aussi parce qu'elle produit beaucoup de power noise et que c'est pas forcément notre tasse de thé.

 

Même si de nobles genres tels que le dark ambient ou le tribal rythmic noise apparaissent tout au long de Insignificancy Rising, ce dernier peut définitivement se réclamer d'une appellation industrielle pure. Les glorieuses élites qui nous dirigent ont pris l'habitude de choyer des "bureauniers" inutiles assis dans des bureaux vides et surnageant péniblement entre leurs agrafeuses et leurs touillettes, et de lentement mais sûrement désindustrialiser le pays. Autant dire que le Français moyen nage dans une culture plus proche de l'open space ou des anecdotes saisies aux abords de machines à café que celle de l'ouvrier d'usine, répétant inlassablement les même gestes avec pour seul bouclier son casque de chantier et ses chaussures de sécurité. Ce genre d'album peut donc se révéler à lui tel un document. Car oui, même si le Grec n'invente rien et qu'il a forcément été inspiré par des précurseurs comme Cabaret Voltaire ou Throbbing Gristle, il a pu profiter des évolutions technologiques qui aident à asseoir (difficilement) la musique électronique et industrielle dans le 21ème siècle. Même si les tubulures suintantes des machines tentent de se plaindre plus fort que les rugueuses sutures rythmiques, le son du Grec est armé d'un bagage rare dans ce genre de productions : l'émotion. Pour cela, il use de synthlines chatoyantes parfois à la limite, mais qui apportent un caractère lumineux et rassurant à un album qui comporte peu de concessions. Si indéniablement les titres Other et Vis sont ceux qui sont les plus marqués de cette force brute et insidieusement pénétrante, Determination est probablement le morceau qui décrit le mieux le propos sus-mentionné. On ne tarira pas non plus d'éloges au sujet de Anonymous Imaginary ou de Insecurity, qui ont l'intelligence de puiser leurs subtilités dans une réverbération ou dans une ambivalence dérangeante jamais trop complexe. Libido Formandi se paye en plus le luxe de s'adjoindre les services de deux de ses compatriotes pour les remixes. L'exceptionnelle contribution de Hydrone et plus encore celle de Subheim, qui avec sa relecture de Other mériterait bien des galons de meilleur remixeur de l'année dans le genre. Car même si cet opus peut se montrer sur la longueur aussi éreintant qu'une journée de labeur dans une structure où les souffleries partouzent avec des rotates jamais rassasiées, il dégage des visions picturales non négligeables. Observons lentement les néons s'allumer, dans les insubmersibles clapiers à ouvriers que comptent le Westphallus, des soldats de l'ombre inconsidérés se lèvent pour aller travailler.

 

Voilà qui devrait nous convaincre (et vous aussi) de plonger plus régulièrement dans les productions de Hands et d'ajouter un Grec de plus dans les artistes prometteurs et confirmés à surveiller. Définitivement recommandé.

 

http://preview.gomusicnow.com/5771259/cover.jpg

par Ed Loxapac

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires