Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 10:12

Sortie : 8 février 2010

Label : Mule Electronic

Genre : Ambient

Note : 6,5/10

 

Kuniyuki Takahashi est un producteur nippon excessivement talentueux. On le connaît surtout à travers son boulot de DJ et remixeur house, il a notamment signé d’excellents remix pour Henrik Schwarz ou Terre Thaemlitz. C’est le genre de mec qui officie à l’ombre des grands maîtres pour mieux livrer avec finesse ses productions à la face du monde. Résultat, il opère sous divers pseudos pour mieux brouiller les pistes. On le retrouve aujourd’hui sous l’appellation de Koss, avatar qu’il traîne depuis une petite dizaine d’années afin de mieux identifier ses écarts ambients.

 

Ancient Rain est un album où le vide importe plus que le remplissage, ou un rien suffit à supplanter le tout. Koss préfère jouer sur les infimes variations d’une nappe, sur la texture des sons, sur la modulation des fréquences afin de laisser l’auditeur parcourir à sa guise ces paysages sonores. Autant prévenir les novices en la matière, Ancient Rain ne se dévoile pas à la première écoute, il réclame un certain état d’esprit. On peut aisément écouter l'album tout en passant complètement à côté. Les 10 pièces proposées s’agencent naturellement comme un puzzle et finissent pas livrer la clé lors des ultimes secondes.

La profondeur des compositions pousse à l’introspection. Koss sait judicieusement s’y prendre et c’est lorsque l’esprit commence à divaguer qu’il nous ramène à lui en distillant finement quelques fines notes de harpe, Dream. Chaque morceau évite pourtant l’égarement en se dotant d’un fil d’Ariane systématique, que ce soit une simple fréquence sonore, Ancient Rain, ou alors un bruit récurrent de vague, Ocean Waves.

 

Ancient Rain se révèle être un album d’ambient éminemment personnel. Apprécier cet album réclame un investissement certain. Mais Koss apparaît une fois de plus comme un formidable manipulateur des sens.

 

http://www.hitomi-pro.jp/files/material/koss_cd_cover.gif

par B2B

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires