Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 22:08

Sortie : juin 2010

Label : Mindwaves Music

Genre : IDM zébulon

Note : 8/10

 

De son vrai nom Jacob Helverskov Madsen, Karsten Pflum est un artiste danois établi à Berlin. Depuis ses débuts en 2002, il a su se faire remarquer par tout ce qui compte d'émissions de radios spécialisées et de labels aussi prestigieux que Ad Noiseam ou Hymen. Il a d'ailleurs sorti en ce même mois de juin un maxi sur le premier label cité. Même si les observateurs admettent qu'il officie dans les sphères de l'IDM, il la saupoudre parfois de drill'n bass, de jazz bionique ou de breakcore. Il eut récemment le privilège de partager la scène avec le mythique Hecq et aussi Matta, une des grosses sensations dubstep de l'année.

 

Le mois dernier paraissait Slaphead Faun sur Mindwaves Music, baptisé ainsi en référence au premier avatar artistique du danois. Ce disque est en réalité une compilation d'inédits enregistrés entre 2002 et 2007. Le contenu y est donc divers et varié. Mais ce qui aurait pu être un recueil de morceaux inaboutis, se révèle finalement comme un patchwork bigarré et représentatif de la palette sonore de Karsten Pflum. On croisera des chefs d'oeuvre d'IDM oldschool que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, des infra-basses empruntées à un dubstep qui n'en était à l'époque qu'à ses balbutiements et des passages d'électronica expérimentale du meilleur cru (le superbe Six Step Chase de clôture et ses violents breakbeats). Le Danois utilise les synthétiseurs de manière très spécifique, avec une mélancolie et un romantisme troublant (Further Down The Rabbit's Hole) qui contraste énormément avec sa frénésie rythmique cavalière (Thael Spir). Rajoutons à cela quelques ascensions acides et des batteries aux accents de jam sessions jazzy. Lo Us - Intermezzo, Pan BD Spiree ou les deux versions de Tak 1 (dont vous trouverez un clip ici) révèlent aussi leurs lots de prouesses mélodiques et rythmiques.

 

Son récent maxi Nemo Loon et cet album compilant d'excellents inédits nous renforcent dans l'idée qu'il faut plus que jamais compter sur Karsten Pflum, pour s'émerveiller de lendemains gorgés d'IDM classieuse et fourmillante d'idées.

 

http://i180.photobucket.com/albums/x21/mindwaves/Karsten%20Pflum%20-%20Slaphead%20Faun/frontcover-425.jpg

par Ed Loxapac

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

funky5 29/08/2010 17:13


avec un nom pareil j 'avais fais pas attention à ta chronique,c'est vraiment dans la lignée des grands (aphex...etc)je pense même à venetian snares (les rythmes)en un peu moins violent,pour les
passages "jazzy" je saias pas encore si j'aime.....