Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 18:08

Sortie : mars 2011

Label : KACH Records

Genre : IDM, Neo-classical, Ambient

Note : 8/10

 

Après avoir passé quelques années à jouer de la drum'n'bass dans des clubs russes, Alexandr Kachkin sort un premier album, au nom désenchanté de World Of Illusions. La fertilité de la scène électronique qui officie de l'autre côté de l'Oural semble un fait attesté. Original et profondément ambivalent, l'album de Kachkin ne sera pas celui qui nous fera changer d'avis.

 

World Of Illusions présente deux facettes bien distinctes. Son premier versant est incisif, trempé d'abstract hip-hop et de beats puissants. Le second est dominé par l'ambient et le modern classical, le tempo est amolli et les basses s'étirent et se dissolvent. Tout l'album cependant, s'imprègne d'une humeur sombre et de flux inquiétants. Les nappes naviguent entre l'austérité et la douceur, les crépitations fourmillent entre les couches sonores, les manipulations synthétiques corrodent le squelette des titres et crachent des relents de peur. Kachkin brasse IDM, ambient, downtempo et compositions néo-classiques, non avec cohérence car les morceaux différent incroyablement, mais avec maîtrise et imprévisibilité. Il est attrayant de se laisser prendre par cette évolution. A la surprise succède la volupté de progresser au sein d'un album qui devient de plus en plus deep, désincarné et complexe. Car cette seconde partie est de fait moins accessible que la première.

La composition des quatre titre introductifs a beau paraître assez classique, ils n'en sont pas moins absolument géniaux. Cousus d'électronica voyageuse, secoués des pulsations d'un pouls mécanique et enflammé, les beats font trembler la nuque et osciller la carcasse. Le goût d'une forme hybride de rap électronique reste sur le palais. Causes, Sound Crystal et People Need People sont trois tueries qui contrastent avec le reste. A partir d'Acoustic Hallucinations, une IDM grêlée et vicieusement languide prend le relai. Sensible Universe (overture), le flippant et superbe Dreams Of Beloved et Outro découlent, eux, d'un ambient astral, suspendu entre deux couches de l'atmosphère, et teinté de la crainte de redescendre. Des pièces au piano, mélodieuses et mélancoliques, s'insèrent dans cet ensemble, interludes salvateurs bravant la tempête magnétique qui menace les environs (Shift, Threads). Le fait est qu'aucune faute de goût, pas la moindre regrettable aspérité n'entachent ce disque. Kachkin captive et désoriente, et y parvient avec maestria.

 

A l'image de son artwork, World Of Illusions est un album déstabilisant, à la fois onirique, émouvant et angoissant. Selon le principe du "name your price", il est téléchargeable sur le bandcamp de l'artiste. Nul doute d'un regard attentif devra à l'avenir être porté sur Alexandr Kachkin.

 

356407796-1

par Manolito

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Guillaume 22/04/2012 12:32

Une très bonne analyse d'un très bon album.
Vivement le 2ème album de Kachkin !

ivan 09/04/2011 17:06


People Need People = crasy !

j'en ai la larme à l'oeil...


Chroniques électroniques 11/04/2011 18:37



N'est-ce-pas. Même si je bloque plus sur Causes, personnellement.