Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 12:43

Sortie : 20 juin 2011

Label : Kompakt

Genre : House, tech-house

Note : 5,5/10

 

Sommité du milieu électronique depuis plus de 15 ans, l’Autrichien, installé à Los Angeles depuis son enfance, John Tejada sort un nouvel album chez Kompakt. Le mec jouit d’une carrière pour le moins irréprochable avec un bon paquet d’albums à son actif et la création d’un label, Palette Recordings. La sortie de Parabolas est donc des plus attendues.

 

Parabolas n’a pourtant rien du chef d’œuvre annoncé. Sans être indigent, l’album est des plus pantouflards, ne parvenant jamais à réellement capter l’attention de l’auditeur. Pourtant John Tejada y a mis les formes. On devine bien le talent qui se cache derrière ces 12 tracks finement produites et possédant une réelle identité. Pourtant, jamais Parabolas n’arrive à surmonter ses écueils. Cette tech-house mélodique manque cruellement de relief. Chaque morceau, passé sa mise en place, se révèle bien trop linéaire. On finit pas écouter l’ensemble distraitement, attendant sans conviction que quelque chose se passe. Mais non, rien, absolument rien n’arrive.

Ajoutons à cela que John Tejada s’enferme dans des sonorités vaguement futuristes qui sont pour le moins insipide. Le pire dans cette affaire, c’est que le morceau le plus captivant se révèle être The Dream, une interlude ambient. Un comble pour un album de tech-house !

Malgré cela, on ne peut s’empêcher de percevoir le potentiel gâché de Parabolas derrière ces morceaux trop convenus. Parfois, le temps d’une sonorité un poil plus déviante, on se dit que John Tejada aurait dû davantage exploiter ces interstices. Mais notre bonhomme a préféré rester dans les clous, ne pas prendre de risques.

 

On attendait tellement du Parabolas de John Tejada qu’on ne pouvait qu’être déçu ? Sans doute, mais cela ne suffit pas à justifier un album aussi monotone. En attendant le prochain essai.

 

http://www.bangonpr.com/sites/default/files/Parabolas_packshot.jpg

par B2B

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Nico 27/09/2011 13:36


Je trouve cet album vraiment réussi. Sobre, toujours classe et soigné.
Nan vraiment je trouve qu'on fasse à un album élégant.


Benoit 22/06/2011 15:10


c'est vrai que c'est un album que l'on a vite fait d'oublier, malgré quelques titres intéressants.