Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 16:37
Sortie : septembre 2009
Label : Discograph


Après de nombreuses performances scéniques et un premier album en 1999, Iswhat?! s'est fait remarquer en 2003 avec l'excellent You Figure It Out. Un troisième disque plus tard, l'effectif du groupe de Cincinnati a encore changé
(Brent Olds arrivé à la basse) autour du rappeur Napoleon Maddox et du saxophoniste Jack Walker qui multiplient les collaborations, notamment avec le saxophoniste Archie Shepp. S'il est principalement question de rap dans leur musique, les instrumentaux laissent toute place à un jazz décomplexé.

Iswhat?! n'a pas changé de style pour ce Big Appetite salué par la critique... à juste titre. Entouré de quelques bons amis musiciens et MC, le duo confirme le bien que l'on pensait d'eux avec un album guidé par la voix de Maddox et le sax de Walker. Les deux Américains ont la bonne idée de varier les ambiances pour ne pas s'enfermer dans un son intello intéressant mais qui peut lasser sur la longueur. Ils haussent donc par exemple le tempo sur Hungry, avec un riff accrocheur et un final fulgurant. Cincitite propose en revanche une structure et une rythmique plus complexe. L'équilibre est opéré avec Cats et son jazz-funk festif.
Rien ne les empêche non plus de délaisser leur univers jazz le temps de Cake et sa production sombre, voire d'être plus expérimentaux comme sur Cafetaria. Une évolution tout à fait bienvenue.

L'autre empreinte du groupe est la respiration laissée à leur musique. Les plages instrumentales sont plus courtes que par le passé, mais quelques interludes ou des espaces au sein des morceaux permettent de laisser libre le flow du saxophone.

Les noms des morceaux tournent tous autour de la bouffe, reste à espérer que vous ne finirez pas comme l'album par Cramps et Trouble. Une fin tragique pour un album qui mérite mieux.

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/0/4/0/3700426910040.jpg
par Tahiti Raph

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Benjamin F 29/12/2009 12:38


J'adore You Figure It Out et je savais même qu'il y avait un nouvel album.