Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 20:36

Sortie : juillet 2009
Label : Phonocake


L’Allemagne, terre électronique, on le savait déjà. Phonocake, un netlabel de Dresde se permet de nous le rappeler avec le premier album du tout aussi teuton Marcus Schneider aka Idhren. Si Dwarf Planet, son maxi paru en 2007, laissait présager une voix plutôt downtempo, Klint développe une IDM baltique.
Ambiance lunaire et exaltation de la nature, Idhren semble s’être inspiré des paysages froids des sols scandinaves. Il sculpte une électronica soyeuse, faite de textures bruissantes et de click’n’cuts ciselés, qui tombent en pluie. Les titres sont enveloppés d’une buée dense d’où s’échappent les bruits d’étranges animaux électroniques. L’ensemble est harmonieux et progresse agréablement sans que cela soit vraiment révolutionnaire.

La première moitiée de Klint apparaît un peu faiblarde, en revanche Idhren se rattrape bien sur la seconde. Loose Thinking At Eight Oh Clock rappelle Arovane. Earolexia avec ses breaks bien sentis apporte une dimension plus ténébreuse et les carillons du final Havbrise sont d’une mélancolie à chouiner. Kystorkester s’impose comme l’acmé de l’album, sublime plage introspective déchirée de violons aiguisés.

 
Rien de transcendant donc, mais c’est joli, et doux comme du lait frais. Une bande son pour voyage en TGV Lyria, capable de raviver la poésie des froides campagnes automnales.                                                       

                                                

par Manolito

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires