Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 00:39

Sortie : Prout

Label : Auto-vomi

Genre : Rap de potaches

Note : Euh... nan rien

 

Avant d'incarner le trio  Hopital & Charité, MC Circoncis (Charité) et MC Thirsty (Hôpital) faisaient déjà dans le rap conscient et intello au sein de Los Churros. Puis ils ont rencontré le Barman du CSCG, bassiste aux allures de moustachu sado-maso qui traîne sa syphilis dans les back rooms de Provence et de Navarre. C'est avec plaisir que nous chroniquons le premier essai de cette glorieuse association, qui va devenir dans très peu de temps la nouvelle coqueluche de Ni Putes Ni Soumises. Rien que pour ça, ça vaut la peine.

 

Bienvenue dans un monde où la Valstar coule à flot, où les infirmières sont lubriques et disposées à effectuer des golden shower en échange d'un spliff de tcherno, où les lendemains de fêtes les cacas fouettent, et où on dessine des bites sur les corps sourds de nos anciens meilleurs amis, trop bourrés pour esquisser un semblant de désappointement. Les titres parlent d'eux même : Je m'en branle, Mamie Nympho, On sait pas raper, Boire de la bière... tout est dit ou presque. Du côté du son, on est dans la plus pure putasserie sucrée et grasse qui filerait même des caries au sourire de Laurent Delahousse. Cette démarche punk et nihiliste est à situer entre Fatal Bazooka et Svinkels, mais bien plus drôle et mois hype que ces trimards de TTC. Vous saisissez ou vous avez besoin que je précise que les flow des MC sont criards et comment dire... brouillons ? Les amateurs de poésie lyriques apprécieront les lyrics, comme sur Mamie Nympho : "Ta gueule est ravagée par le poids des années, mais moins que ton cul par le poids des routiers. Ce soir c'est soirée pertes blanches, vas y remue bouge tes hanches". Ou encore sur On sait pas raper : "On sait pas raper mais t'as payé ton entrée, tu t'es fait escroqué par Hopital & Charité". On atteint l'apothéose sur L'Hôpital de la Charité : "Moi quand j'opère ça se voit, j'ai ton sang sur les doigts. J'ampute des putes". Suivront des hommages aux hardos des années 1980, à ce jour saint qu'est le dimanche (pas à Bamako) et aux lendemains de cuites.

 

Cet album est dédicacé à tous les branleurs magnifiques qui confondent la scatologie et la coelioscopie, à ceux qui niquent la hype et son père. Ces losers assumés et somptueusement stupides seraient capables de remplir le stade... anal. A voir en live donc. L'album est téléchargeable gratuitement ici (heureusement faut pas déconner).

Parce que Chroniques électroniques est un site pointu et spécialiste, à la pointe de l'actualité et de l'avant-gardisme, je me devais de publier cette missive. Bien à vous.

 

folder.jpg

par Ed Loxapac

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

YyrkoOn 05/10/2010 14:11


Hopital & Charité ... Fatal Bazooka, MC Circulaire, Karlik & Kabok, Paté Crou, Stupeflip, Maniacx, Kamini ...

Jean-Marie Bigard sort de se corp !!! (le corp en question n'étant pas celui de Grandmaster Flash, mais celui de Benny B)

Ca me donne envie d'écouter 25G, au moins c'est crade et on est pas sur que se soit du second degres ...


Sao 05/10/2010 13:07


Un groupe incroyable qui surprend par ses paroles et sa musiques. A telecharger pour se rendre compte par soi meme de l ampleur du phenomene


l'Astre 05/10/2010 03:45


Excellent billet !


Chroniques électroniques 05/10/2010 09:29



merci.