Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 10:29

Sortie : Août 2012

Label : Triangle Records

Genre : Downtempo

Note : 7,5/10

 

TRI▼ANGLE Records fut le label hype de 2011 et quand je dis hype, je pèse mes mots. Adoubé par tout un pan de la presse indie, le label new-yorkais joue pourtant inlassablement la carte de l’esbroufe. J’en veux pour preuve cette soirée au Point Ephémère en février dernier où se sont plantés en long, en large et en travers des branleurs comme Balam Acab et oOoOO. Quand on décide d’arborer une attitude pédante sur scène, mieux vaut assurer derrière les mecs. Mais non, ce fut tout simplement d’une médiocrité affligeante. Pourtant, en toute fin de soirée, un artiste m’a permis de réévaluer le label. Holy Other, se cachant sous un drapé, livra alors un live immersif et enfumé. A l’époque, l’anglais avait seulement sorti un EP prometteur, With U, sorte de downtempo cadavérique lorgnant sporadiquement vers un dubstep à la Burial, minimaliste.

Maintenant que la hype est un poil retombé autour de Triangle Records, Holy Other en profite donc pour sortir son premier LP, Held. Bien que réticent, je me suis frotté à l’objet en essayant d’oublier tout le bordel inaugural. Et pour une bonne surprise, c’est une bonne surprise !

Il faut s’imaginer Held comme un parcours nocturne dans un Londres démembré. On avance à tâtons, les yeux mis clos. Holy Other garde son approche downtempo enfumé, excluant toute tension. On se laisse vaguement porter par cette atmosphère spectrale et par ces voix cadavériques jouant avec les clichés, mais réussissant pourtant à être transcender par une atmosphère cinématographique gorgée d’images.

Pourtant, je ne suis pas dupe et je sais que la plupart trouveront cet album anecdotique. Alors oui, la musique d’Holy Other n’est en rien extraordinaire, mais en même temps, ça m’a toujours soulé les concours de bites, à celui qui sortira le son « parfait », la rythmique la plus complexe. Je m’en fous qu’Holy Other fasse dans un downtempo immédiatement digérable, bien au contraire. Ici, le pouvoir d’attraction n’est pas dû à une mélodie complexe mais à une atmosphère délétère comportant son lot d’incertitudes. L’attraction devient alors immersion, aboutissant à une fascination primaire. Il suffit de tenter une écoute nocturne en voiture sur le périph’ pour s’en convaincre.

Held n’en demeure pas moins contextuel et je doute de la pérennité d’un tel album mais la problématique n’est pas là. Holy Other vient de sortir le meilleur (le seul ?) album venant de Triangle Records. Cette singulière errance nocturne demeure un insolite paradoxe.

 

http://i1.sndcdn.com/artworks-000026761357-cnyk1o-crop.jpg?6425e9e

 

par B2B

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Bomboleriot 24/09/2012 08:23

Petite coquille : "réticent"
J'avais tout simplement adoré son premier EP (sur Transparent, Yr Love), que dire de With U... Held est sur mon dd et il me tarde
"pédant" ? du genre ?

Chroniques électroniques 24/09/2012 21:34



Pédante dans la manière de toiser le public, dans l'attitude général (une sorte de nonchalance surjouée).



Cornell 18/09/2012 10:49

Il est bon, mais l'EP est bien meilleur.