Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 11:37

Sortie : 31 mai 2010

Label : Crosstown Rebels

Genre : Deep-house

Note : 7/10

 

En voilà un album contextuel ! Alors que nous sommes enfin arrivés dans la période tant attendue des apéros-barbecues, il fallait justement un album pour figer en douceur ces interludes. Rien de mieux qu’un bon disque de house pour tranquillement amener la nuit. Et c’est là que déboule Glimpse, producteur anglais très en vu, avec son album Runner. En sortant son premier LP sur la maison Crosstown Rebels (dirigé par Damian Lazarus et hébergeant Jamie Jones et Seth Troxler), Glimpse confirme son statut actuel et concrétise ainsi ses nombreuses années en tant que producteur et DJ.

 

Runner est fourbe, en choisissant un tel intitulé, on serait en droit d’attendre un disque péchu taillé pour le peak-time. Il n’en est rien, Runner n’est rien d’autre qu’un excellent disque de deep-house qui chaloupe. En optant pour un son analogique et en y insufflant un réel esprit live, Glimpse délivre une house tout en retenue, chaleureuse et ensoleillée. Le genre d’album qui s’écoute en short lorsqu’il fait 30°. Les habitués de Crosstown Rebels ne seront pas dépaysés.

Malgré des tracks peu évolutives, parfois un poil trop linéaires, Runner reste un remarquable album. Il n’est point question de house formatée mais plutôt d’esprit évanescent, de volonté de flirter avec l’esprit originelle de la house américaine. En naviguant entre house tropicale (Walk Tall), deep-house moite (I Know I Show It) et house jazzy (Feel OK), on se laisse tranquillement porter sans véritablement s’en rendre compte. L’esprit de Moodymann hante une bonne partie de l’exercice notamment sur un Things To Do In Denver caressant avec finesse vos oreilles. Runner possède ce charme impénétrable de la house soulful tout en étant en phase avec son époque. Cela passant par un son souvent deep et quelques instrumentations exotiques.

 

Glimpse pêche parfois par son manque d’audace mais au final, on n’attend parfois pas plus d’un disque de house. Runner est le type même d’album réussissant à réveiller les esprits avec nonchalance et classe.

 

http://blogs.miaminewtimes.com/crossfade/GLIMPSE.JPG

 

par B2B

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Youenn 20/11/2010 18:06


Je l'ai vu en after à 17H à Public Life à londres ya quelques mois :), et je trouve que ta chronique sur cet album résume aussi parfaitement son set.