Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 14:37
Sortie : 30 mars 2010
Label : Alphapup

Après un premier album éponyme en 2008, Free The Robots devient un des plus influents membres de la scène californienne en matière de hip-hop abstrait et underground. The Gaslamp Killer avait participé à l'élaboration d'un morceau sur son premier album. Rapidement remarqué par Flying Lotus, il fait désormais figure de référence, et cela même s'il officie un peu plus dans l'ombre que ce dernier. Son deuxième opus, Ctrl Alt Delete, devrait nous permettre de mesurer un peu plus l'immense potentiel de ce jeune beatmaker. Le label et distributeur Alphapup, a lui aussi fait de beaux efforts en réalisant cet artwork magnifique.

Ne vous y trompez pas. Cet album n'est pas la création d'un énième geek féru de textures 8 bit. Aussi à l'aise avec un sampler qu'avec des synthétiseurs, Chris Alfaro puise son inspiration bien au delà des standards du hip-hop. Amateur de jazz, il a compris très tôt que les machines pouvaient l'aider à dépasser les limites de la composition, surtout en matière de rythme. Qu'il utilise des boîtes à rythmes, des samples ou des captures plus naturelles, ce type a un don en matière de choix des batteries. Au delà des breakbeats cinglants qu'il utilise avec une maestria certaine, Free The Robots n'a pas peur du contre temps et fait preuve d'une précision quasi chirurgicale.
Il insère des effluves de dub et de jazz à son hip-hop infecté. Doté d'un potentiel psychédélique évident, il arrive à littéralement hypnotiser l'auditeur.
Même quand il insère des réminiscences world music (Wandering Gypsy ou Turkish Voodoo), il ne cède jamais à la tentation de la facilité.
La première partie de l'opus est absolument excellente mais peut paraître classique à qui observe depuis longtemps la scène liquid ou glitch hop californienne. Classique oui, mais personnelle et divinement originale.
En milieu d'album vient apparaître le superbe Voices, véritable accalmie aérienne et épurée, témoignant des immenses talents de composition et de l'excellent goût d'Alfaro. Ceux qui doutaient de l'arsenal technologique employé risquent d'être abasourdi.
Ce qui s'annonçait comme un album exceptionnel s'avère être un coup de maître après les écoutes du dantesque Global Warning et de The Eye. Sur ce dernier, le clavieriste Ikey Owens, transfuge de The Mars Volta et ami des virevoltants Cristal Antlers, vient faire une chamanique apparition en nous emmenant encore un peu plus loin sur la route du priapisme sonore.
Le vrillé et délicieusement inquiétant Inter Arma vient clore ce qui fut pour moi bien plus qu'une déflagration sonique, une véritable révélation. Je me délecte de ces visions de robots gambadant au milieu de volutes acides...

Depuis ses débuts, Chroniques Electroniques s'est fait un devoir de mettre un coup de projecteur sur les défricheurs méconnus du hip-hop. Nos lecteurs assidus se souviendront peut-être de nos lignes à propos des albums de Lukid, Geskia, Dorian Concept, Nosaj Thing et Flying Lotus.
Pour tous ceux-là et pour les autres, Ctrl Alt Delete se doit d'être un must have absolu, où rien n'est à jeter. A bon entendeur, salut.

                                 http://www.alphapuprecords.com/art/669158518227-300x300.jpg
par Ed Loxapac

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

filisimao 05/05/2010 10:57


Damned !

J'ai envie d'avoir le CD entre les mains et la pochette si possible ! (si il en existe une...).

Merci de m'avoir répondu ;)


Filisimao 04/05/2010 17:30


Bonjour et merci pour cette intéressante présentation. Sauriez vous où peut-on se procurer le CD de cet album ? et non une version téléchargeable.


Chroniques électroniques 04/05/2010 21:05



Vu les liens proposés sur le site du label, j'ai peur que tu sois condamné au numérique...


http://www.alphapuprecords.com/releasepage.php?UPC=669158518227