Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 01:01

Sortie : septembre 2010

Label : Warp

Genre : Liquid hip hop

Note : 6

 

2010, année du Lotus. Avant même son troisième album, Cosmogramma (chroniqué ici) , le producteur californien avait déjà marqué cette année de son empreinte. Les sorties influencées par la scène dont il est la tête de pont se sont multipliées au fil des mois et son label Brainfeeder s'est imposé (notamment avec l'album de Lorn chroniqué ici) au point d'en faire un acteur incontournable de la musique électronique de ce début de XXIe siècle. Il se démarque par une patte particulière et grâce à une productivité impressionnante. A peine quelque mois après un long format déjà bien bavard, il revient avec sept nouveaux titres.

 

Pas question de changer une formule qui gagne. Ce nouveau maxi reste dans l'esprit de ses travaux précédents : de l'électronique lointainement inspiré des instrumentaux rap, mais s'en éloignant de plus en plus pour donner vie à son univers extensible. Par des titres courts et percutants, il continue d'explorer les contours de ce monde de numérique qu'il agrandit sans cesse. A l'image des robots du clip de Kill Your Co-Workers qui exécutent violemment des humains (voir le clip ici), Flying Lotus repousse les limites de son champ d'exploration en supprimant les règles posées par ses prédécesseurs. Avec cette rythmique drum'n bass et ces sons 8-bit, il ouvre de nouvelles possibilités à sa musique. Les autres titres de cet EP nous avait pourtant fait croire qu'il allait se contenter d'en rester aux frontières qu'il s'était posé par le passé. Mais le producteur n'a pas fini de vouloir décrire le futur de sa propre musique.

S'il reste toujours bref, c'est pour mieux nous laisser sur notre faim. Pour mieux nous lancer aussi, même s'il nous laisse tomber assez vite, redonnant l'instant d'après un nouveau coup de fouet. Les morceaux se succèdent dans un même esprit avec de simples variations qui font mouche à chaque fois. Clay nous fait décoller, Time Vampires nous envoûte puis l'on se demande quel va être son prochain tour. Flying Lotus est comme un magicien qui nous ensorcelle à chaque fois même si l'on a l'impression de connaître le truc. Pourtant, il arrive à nous faire perdre nos repères comme sur Jurassic Notion/M Theory où l'on ne sait plus très bien où l'on se trouve. Il s'est joué de nous et on a encore envi de jouer, de se laisser enivrer par ses sonorités simples qu'il manipule avec une grande habileté. Si certains se sont perdus dans sa technicité, ils se retrouveront dans la mélodie plus enchanteuse de Camera Day.

 

Difficile de savoir combien de temps l'Américain tiendra dans son style, mais il est une nouvelle fois convainquant avec ce maxi qui prolonge brillamment ses expérimentations électroniques. Chroniques électroniques le citera donc encore un moment en référence...

 

http://media.warp.net/images/WAP308Packshot_480.jpg

par Tahiti Raph

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

YyrkoOn 02/11/2010 13:39


J'aime beaucoup Igorrr, mais je vois pas trop le rapport. C'est pas du tout la même école, c'est comme comparer Venetian Snares et Dr DRE ... Mais effectivement il aurait tout a fait sa place sur
Ad Noise (par contre je vois ce que Flying Lo y ferait).


Chroniques électroniques 02/11/2010 13:46



Face à la pression générale, nous irons écouter Igorrr...


Raph



l'Astre 31/10/2010 19:43


Écoute ça (c'est valable pour toi aussi Manolito et pour vous aussi derrière votre écran bande d'ingrats!) - avant qu'il arrive sur ad noise faire le ménage par le vide -, et dis moi si ce missile
ne vaut pas tout les Flying lotus du monde ; un français du reste.

Igorrr - Moisissure