Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 11:32

Sortie : 15 mars 2010
Label : Echocord


Le Grec
Konstantinos Soublis, mieux connu sous le pseudo de Fluxion, officie du côté de la dub-techno depuis une bonne dizaine d'années. Perfused est son cinquième album, le premier à sortir sur l'excellent label Echocord (accueillant notamment les travaux de Quantec, ici). Fluxion est le fidèle héritier du son Basic Channel et ce n'est pas pour rien si ses premiers disques sont sortis sur le label référence, Chain Reaction.
Perfused permet de retrouver cette dub-techno allemande si particulière. Les ambiances sont minimalistes afin de mieux se concentrer sur les basses rondes et les fines évolutions de chaque morceau. Totalement aux antipodes des courants actuels, la musique de Fluxion est avant tout mentale. Lui-même avoue que ce Perfused fait référence à un état liquide où les sons évoluent dans le temps et l'espace. Sa musique pourra donc paraître opaque, voire totalement chiante, pour beaucoup d'auditeurs.
Les 9 plages de Perfused évoluent lentement, prennent leur temps afin de capturer avec douceur nos jambes et notre cerveau. Horizons, le morceau d'ouverture, permet ainsi de donner les règles du jeu : l'hypnose se confondra à la neurasthénie. Une fois les clés en poche, il suffit de se laisser envelopper jusqu'au fluide Perfuse final. Entre temps, Fluxion se sera fait plus groovy avec un Fluctuations davantage tech-house mais manquant parfois de relief et plus introspectif avec un Inductance davantage émotionnel.
Les fans de Maurizio sauront trouver avec Fluxion une parfaite drogue de substitution. Malgré une trop grande linéarité, faisant parfois tomber l'album dans un minimalisme trop tenace, Perfused se révèle être un puissant calmant. Réussir à calmer nos oreilles avec un BPM à 125 n'est pas donné à tout le monde.


http://www.bleep43.com/storage/album-pictures/perfused.jpg?__SQUARESPACE_CACHEVERSION=1276803364920

par B2B

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Astro 12/03/2010 01:46


Bon déjà le Peter Van Nostrand (Larry David inside : dont je conseil l'intégralité de Seinfeld et surtout le "visisonage" de la phénoménale série Curb Your Enthouism tellement c'est intelligent,
drôle, et… fou : tout simplement la meilleur série et scénariste ever…). Bref (je sent que ça va digresser sec !!) Bon… Alors le Peter Von Hoesen c'est une copie conforme - dans l'esprit et pour
les deux premières - du Consumed. Tu me diras, si tu as eu la chance de me lire... : "oui mais alors pourquoi tant d'enthousiasme a l'écoute du Die Faser qui, somme toute, est également plus que
très fortement inspiré du Consumed. Bonne question ! Tout simplement parce que notre ami Peter ne se mouille pas d'un centime, ne promet rien, ne raconte rien, n'apporte rien, use et re use de
sonorités aussi clichées les unes que les autres qu'il empile à l'emporte pièce sans se soucier des règles de bienséances bordel !! (à l'exception du début de Dyspian Romance, soit 1 mn 15 sec)…
Bref, c'est mou, c'est brouillon, c'est ultra mal tracklisté, c'est ultra maladroit, c'est "forcé"… Tu me diras alors "chacun ses gouts" ; et c'est là que je ne pourrais plus rien faire pour
toi…:)
Alors bien sur, c'est meilleur qu'un bon paquet de truc, mais laisse moi te dire que ça vaut pas une tomate cerise (c'est excellent par ailleurs:)…

Le fluxion, c'est pas terrible terrible… Décevant disons.Y'a de bonnes trouvailles mais c'est justement trop articulé autour de celles-ci ou trop… bizarrement ponctué de celles-ci… ; c'est un album
- encore un de ça part… - de transition je pense (ou un des derniers…). M'enfin bon, le gars c'est quand même très loin d'être n'importe qui donc je veux bien le laisser croire que tout le monde
peut être et avoir été en paix… Une chose est sure, les places seront chères au panthéon... !



A tout de suite

Astro


funky5 11/03/2010 13:47


écoutez plutot peter van hoesen entropic city en écoute sur son site,je croix que marcel dettman va aussi bientôt sortir un album.
Pas mal ce fluxion mais un peu trop "traditionnel"...linéaire.