Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 16:19
Sortie : décembre 2009
Label : Sounds Around Records

Le Parisien Thomas Prigent a réuni autour de son projet Elastik des artistes et des poètes, qui côtoient pour certains depuis un bon moment la scène underground française. Ce premier album assez conceptuel sort sur le label Sounds Around Records.

Metalik porte bien son nom, cet album apparaît aussi froid que la pose d'un bout de métal sur l'épiderme de celui qui l'écoute. Une froideur pas péjorative, un peu comme si la musique nous injectait une solution nous faisant basculer entre deux états. Elastik a donc un sacré talent pour retranscrire des ambiances et des atmosphères évocatrices.
Prigent met donc ses talents de compositeur au service de poètes pas encore complètement désabusés. Les mélodies oscillent entre aspect électronique, dark-wave et industriel. Sombre et lugubre, sa musique semble parfois empreinte d'un sens de l'esthétisme proche du mouvement gothique.
Il y a en tous cas un gros travail de studio derrière cet album plus qu'original.
Du côté des intervenants, on note la présence de Black Sifichi, Cheval Blanc, Horror 404 et Malika
C'est Black Sifichi qui ouvre ce bal macabre sur Magnetik, lâchant un débit venu d'outre tombe sur une mélodie glaciale et incisive.
Cheval Blanc intervient ensuite sur le très bon Mecanik. Ce dernier affiche un flow et des textes assez jubilatoires, digne d'un excentrique habité. On pense un peu à un clochard illuminé, parcourant de nuit des rues sombres pour refaire le monde avec de la bière bon marché.
En plus du grand talent de Thomas Prigent, surgit un être écorché vif et intriguant : la mystérieuse Horror 404. La dame éclabousse de son cynisme réaliste et de sa splendide rage contenue les notes de l'excellent Clinik, de l'inquiétant Panik et de Cyclik où elle est bien servie par un texte signé Arno Mothra. Il y a des artistes comme ça qui nous aimantent littéralement vers eux sans qu'on sache dire pourquoi.
On aimerait dire autant de bien de Malika, mais son chant poussif, pas toujours juste et à la limite du caricatural sur Trafik dessert des mélodies élastiques pleines de rebondissements (Kronik, Amnesik) qui mettaient pourtant ses attaques en valeur. De plus, ce chant déjà entendu vient rompre avec le côté spoken word ou dub poet des artistes précédemment cités. Plus que dommage.
Même quand nul n'intervient, on se laisse envelopper dans les enveloppes sombres du très bon Atmospherik, mais surtout de l'excellent et dramatique Koma de clôture.
On pense parfois à un son un peu marqué Jarring Effects, avec de temps en temps des ressemblances plus particulières avec le traitement d'Ez3kiel.

Après des écoutes répétées, attentives et habitées, on a simplement envie de déclarer notre profond respect à Elastik pour ce projet original, dangereux mais très réussi. Ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur les somptueux textes plein de poésies et de métaphores se rendront sur le site officiel de l'auteur. Ils pourront aussi acquérir cet objet pour une somme assez modique. Je souhaite pour ma part secrètement émettre une déclaration d'amour abrasif à Horror 404, dont le timbre et les mots n'ont pas fini de me hanter.

                             http://c.ilike.com/w/0564/217/0564217613_m.jpg 
par Ed Loxapac

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

H4o4 03/02/2010 20:28


Message reçu.. Touchée. L'injection de loxapine était délicieuse, merci. Bonne route.


fantôme 505 02/02/2010 09:31


Si Horror 404 ne reçoit pas ta déclaration d'amour, tu peux toujours la rediriger..