Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 21:46
Sortie : décembre 2009
Label : Flaü

Rebuilding Vibes
est le deuxième album de El Fog.
Ce Japonais exilé à Berlin fait dans l'électronica vaporeuse et l'ambient minimaliste. Masayoshi Fujita a choisi pour cet opus de sonder les capacités sonores du vibraphone, cette sorte de clavier pourvue de lames de métal et de tubes de résonance. Centré autour de l'instrument, la musique d'El Fog décrit de lentes circonvolutions, où divers cliquetis s'accolent à des nappes légèrement parasitées. Quelques beats hip-hop et des touches de dub froid complètent le tableau.
Mais on se perd vite dans ce nuage trop bruitiste, la plupart des pistes étant tout bonnement dépourvues de mélodie. Le tintement des notes du vibraphone s'égare dans des divagations pseudo jazzy et les rares beats que l'on croise, volontairement bancals, ne suffisent pas à accrocher l'oreille. Autant dire que c'est profondément chiant. Les rythmiques semblent s'épandre au hasard, sans la moindre logique, et le vibraphone suit, de son côté, un parcours tout aussi abstrait. L'aspect aérien et contemplatif finit même par agacer, à la longue, tant les modulations électroniques ne paraissent mener nulle part. Quelques titres à sauver cependant : Autumn – qui a le bon goût de ne pas s'éparpiller - où un pied sec et un grincement de guitare suffisent à galonner un ciel particulièrement introspectif, ou l'étrange Pattern.

A vouloir trop expérimenter, El Fog se perd dans un brouillard aux contours flous. Rebuilding Vibes risque d'en rebuter plus d'un, cependant, les amateurs d'électronica très très abstraite pourraient peut-être bien y trouver leur compte.

                              
par Manolito

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires