Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 15:12

Sortie : 18 avril 2011

Label : Steadfast Records

Genre : Dub-techno

Note : 710

 

Brendon Moeller est un DJ et producteur d'origine sud-africaine exilé à New York. Même s'il lui arrive de produire sous son vrai nom, beaucoup le connaissent sous les avatars de Beat Pharmacy et Echologist, derrière lesquels il sort d'innombrables releases sur des labels aussi respectables que Mule Musiq, Ostgut Ton, Echocord ou Deep Space Media de François K. Il est le boss du label Steadfast qui publie aujourd'hui Subterranean, son septième album, le second de Echologist. Titre qui semble loin d'être emprunté tant Subterranean s'apparente à un trip ouaté mais vicieux au coeur de profondeurs intangibles.

 

Dub techno, ambient et deep house sont la trame de ce bloc indivisible, cousu de fluides instables et ondoyants aux propriétés potentiellement extatiques. C'est donc sous terre que souhaite nous conduire Echologist. Mais le voyage prend vite des allures subaquatiques et la destination des airs d'abysses marins tant les flux semblent liquides et nos oreilles emplies de bulles d'airs. Dans cet album, Moeller fait le choix de supprimer tout rythme concret, kick ou drum. La rythmique semble une projection venteuse, gonflée de reverbs et d'ombres réfléchissantes. La mélodie n'existe pas, elle est seulement suggérée par la réverbération des synth-tones, exécutant, joueuses, un étrange jeu de miroirs. Même si Subterranean est nettement destiné à une écoute domestique, il demeure chez son concepteur un passif de DJ. Lorsque, après avoir laissé de calmes pulsations occuper largement l'espace, Echologist lâche des volées de spirales soniques, enveloppantes et hypnotiques, il ne se passe pas autre chose qu'une vraie tempête dans ta petite tête. Les progressions paraissent étudiées à la milliseconde et vous maintiennent suspendu au moindre mouvement des couches ou variations des vents synthétiques qui balaient l'album. Une écoute au casque semble absolument indispensable si l'on veut s'imprégner correctement de ces irréelles circonvolutions. Il est presque impossible d'isoler ici des titres. Citons néanmoins le malade Junkyard, qui vous aspire dans des boucles tantôt amples et très dub, tantôt lestes et vicieuses, entrecoupées de brouillard noisy qui manque de vous faire disjoncter à chaque apparition. Une chose est sûre, Brendon Moeller est un sacré savant, qui nous manipule sans mal, capable d'attirer le plus froussard dans les pires souterrains.

 

Subterranean est un album exigeant, prodiguant des sensations aussi lénifiantes que droguées. Les fans de la première heure ne devraient point être déçus de ce nouveau jet de Echologist. Les aficionados de dub techno moelleuse et toxique non plus.  

 

subterranean

par Manolito

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires