Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 19:09

Sortie : septembre 2011

Label : New Deal Records

Genre : rap instrumental / rap

Note : 6

 

Doctor Flake trace depuis 2003 sa route en toute indépendance, développant un rap instrumental posé et introspectif. Le Français a développé peu à peu son réseau et partage de plus en plus son univers intimiste avec d'autres artistes. Son quatrième album reste dans cet esprit, avec toutefois une touche un peu plus sombre qu'à son habitude.

 

Le son du producteur est assez facilement identifiable. Des nappes légères et discrètes, un beat indolent, une douce mélancolie et un rapport au temps distancié. Cette formule perdure tout au longs des dix titres. Les quatre en solo sont dignes de la qualité à laquelle il nous a habitué par le passé. Dès le Lost On The Beach d'ouverture, on retrouve des mélodies séduisantes, une guitare attirante et des voiles sonores qui vont et viennent sobrement. Swell Line ou le contemplatif Walk On The White Side sont d'autres passages instrumentaux agréables à l'écoute, mais qui passeront peut-être un peu inaperçus au milieu du reste.

Du côté des collaborations, Nawelle Saidi pose sa voix à la Beth Gibbons sur un flot de saturation qui berce tranquillement la nuque. La rencontre de la souplesse face à la dureté. On remarque aussi le spoken word effrayant de Black Sifichi sur le bien sombre et minimaliste Aorta. Miscellaneous de Fumuj fait une apparition propre sur le rap de Followers, tandis que Vale Poher réussit mieux sa tentative en français que celle en anglais qui clôt le disque de manière un peu facile. Des interventions diverses qui se fondent dans le monde du docteur.

 

Le Français garde sa formule éprouvée n'apportant que de rares touches de nouveautés avec les invités. Ceux qui connaissent déjà ses précédentes oeuvres peuvent s'en passer, les autres ont ainsi l'occasion de le découvrir.

 

http://f.bandcamp.com/z/37/83/3783155514-1.jpg

par Tahiti Raph

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

SEN 27/09/2011 19:27


C'est vrai que ce nouvel opus de Doctor Flake est une grosse déception, j'ai pas écouté le dernier Birdy Nam Nam mais a priori la tendance à pas l'air d'être meilleur...