Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 15:43
Sortie : 11 novembre 2009
Label : The Agriculture

DJ Rupture nous est connu pour son ardent défrichage de la bass music sans peur du débordement transculturel, et pour ses albums conçus comme des mixtapes, le génereux Uproot ou Patches avec le guitariste de The Ex, Andy Moor. Matt Shadetek constitue la moitiée du duo Team Shadetek, et s'occcupe, avec Rupture, de la production des albums de Jadhan Blakkamoore. Ensemble, les deux Brooklynites gèrent le label Dutty Artz.

Comme ses prédécesseurs, Solar Life Raft regroupe une hédoniste sélection de titres brillament mashupés par DJ Rupture en une sphère tordue et solaire où le dubstep se gorge de funk et où infrabasses, ragga vibes et breaks syncopés s'accouplent joyeusement. On retrouve leur chouchou dancehall Jadhan Blakkamoore, des potos indés de Brooklyn (Telepathe, Gang Gang Dance), des dubsteppeurs à capuche (Cardopusher, Noah D, Shackleton, Matty G), ainsi que Paavoharju, Nico Muhly, Pulshar, Mizz Beats et d'autres. La richesse et la variété des voix captent aisément l'auditeur. Sur More Pets, Caroline Bergvall ânonne des suites de mots sur les animaux, privées de sens, mais avec une poésie certaine. Apparaît également sur Layin in Bed, Overture:Watermelon City, Autumn Rain, Elizabeth Alexander, qui lut un poème lors de la cérémonie d'investiture de Barack Obama. Enfin sur plusieurs titres la voix chaude de Blakkamoore colore le mix de jaune, vert et rouge.
Rupture, avec ses trois platines, prolonge l'espace sonore d'une dimension supérieure : là où le son se niche au creux du sternum pour se diffuser comme un feu. Sur le surexcité Green Discoder, Cardopusher introduit parfaitement Underwater High Rise, une bombe en puissance signée Rupture et Shadetek qui emporte dans des contrées forcément aqueuses. Si le début du disque appelle à la danse sur basses rondes et enveloppantes, en progressant, le dub se fait plus hypnotique. Le très progressif Mothertongue: Pt. 1 de Nico Muhly déroule un long filin arythmique surplombé de voix balbutiées et fantomatiques qui, en enchaînant avec l'incroyable Blue Night de Mizz Beat, se pare de délicats carillons et de larmes synthétiques.

Solar Life Raft
est une excellente illustratio
n du louvoiement de la bass music vers des influences toujours plus larges, en bon globe-trotting DJ, Rupture nous balance un bon morceau de voyage.

                                            http://cdn.pitchfork.com/media/solarliferaft.jpg
par Manolito

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Chroniques électroniques 24/11/2009 12:08


Je parlais bien du guitariste de The Ex, mais c'est vrai qu'il est toujours présent dans le groupe.


Benjamin F 24/11/2009 11:13


Un joli voyage mais un album qui a du mal à transcender...


Ceibe 24/11/2009 02:48


Ex Guitariste ? Ne pas confondre Andy Moor (Guitariste de The Ex qui accompagne DJ/Rutpture sur son album) et le DJ Andy Moor...