Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 18:54
Sortie : 15 octobre 2009
Label : Ad Noiseam

Le Néerlandais Noël Wessels est un trentenaire polyvalent bien connu des amateurs de musiques électroniques underground. Wessels est derrière trois projets différents, l'un très orienté hardcore en tant que Eye-D au sein de The Outcide Agency, un autre tourné vers l'IDM sous le pseudonyme de Semiomime et celui dont nous allons vous parler aujourd'hui, DJ Hidden se consacrant pratiquement uniquement à la D&B. Il a lâché bon nombre de disques sous des labels aussi divers que variés. C'est le très pointu label allemand Ad Noiseam qui se chargera de sortir ce splendide album.

Quelques uns de nos gentils visiteurs nous faisaient régulièrement remarquer l'absence de disques de D&B dans nos pages. On peut dire aujourd'hui que s'ils étaient tous du même cru que The Words Below, nous en chroniquerions plus souvent.
Dépeignant des atmosphères crasseuses et très urbaines, cet album est un véritable chef d'oeuvre.
Même si la D&B en est le digne fil conducteur, il n'est pas rare de remarquer quelques incursions vers le breakcore et des sonorités plus industrielles.
Ne souffrant d'aucune linéarité, The Words Below se dresse telle une terrifiante odyssée vers les bas fonds. Dotés pour la plupart d'un potentiel cinématographique important, les morceaux se révèlent différemment à chaque écoute. Je n'avais pas ressenti telle claque depuis la sortie du Oppidan de Access to Arasaka (chroniqué ici).
Ceux qui trouvent l'IDM parfois trop contemplative trouveront néanmoins la même dimension introspective dans le son de DJ Hidden.
On est frappé par la grande originalité dans l'approche du brouillage des fréquences et du travail autour des textures explorées. Un sourire pincé de satisfaction apparaît sur le visage lorsque la basse semble se liquéfier, laissant les breakbeats casser les reins de la mélodie.
Même si l'ensemble demeure assez martial et "percussif", il arrive à Wessels de laisser libre court à des tonalités plus aériennes comme sur la fin de The Dreamer, ou plus cristallines et synthétiques sur le début de No Notice.
Il serait vain de déterminer les meilleurs tracks ou de les décrire intégralement tellement les directions sont variées.
On ressort de ce voyage assez ébahi et littéralemnt habité. Pour ma part, cet album m'a donné envie de céder à des pulsions sadiques et perverses sur des petits animaux.
J'ai dû écouter Hintergarten de Hannu (chroniqué ici) deux ou trois fois pour me décontracter et ainsi, ne pas céder à cette vilaine tentation.
J'espère que les amis de Brigitte Bardot auront la capacité de saisir ma vision du second degré.

The Words Below se révèle déjà comme un "must have" et comme une invitation à explorer les autres facettes de son auteur. Vous voilà prévenus.

                                  
par Ed Loxapac

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Opa 09/02/2012 15:08

Un must-have comme vous l'avez dit !

Petite faute sur The OutSide Agency et comme les autres l'ont dit, Hidden ≠ Eye-D ;)

Dario 06/01/2012 22:56

Correction :

Eye-D = Frank Nitzinsky

Dario 06/01/2012 21:21

Dans The outside Agency, Eye-D est le pseudo de son compère.
En effet Dj Hidden + Eye-D = The Outside Agency et non pas Dj Hidden = Eye-D = 1/2 The Outside Agency ;)

Hidden = Noel Wessels
Eye-D = Eddy Arcadian

SpeedRider 03/12/2010 16:04


Juste une petite précision, Eye-D est son partenaire au sein de The Outside Agency, même s'ils produisent les musiques séparément. Tout comme Hidden, Eye-D produit d&b sous cet alias en dehors
du groupe.

Bon site, je rajoute à mes favoris.