Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 21:21
Sortie : septembre 2009
Label : On The Edge



Alex Cowles multiplie les casquettes. En plus d'être le boss de l'excellent label Echodub, cet Ecossais est à la tête du blog SittingOvation et du magazine Modus. Accessoirement, il produit quelques galettes d'un ambient dubstep languide sous le nom de DFRNT.
Après une poignée de maxis sur Insectmind et dans sa propre maison, il sort son premier album, d'une durée folle, chez On The Edge. Et il voit les choses en grand : Metafiction est un double album qui regroupe d'anciennes productions, une brassée de nouveaux titres et 5 remixs concoctés par Quantec, Ital Tek, Scuba, Synkro et DJ Madd. Pari qui peut s'avérer risqué mais Metafiction n'a rien d'un assemblage artificiel de pistes. DFRNT parvient à insuffler une réelle harmonie à l'ensemble, grâce notamment à une atmosphère particulièrement pénétrante.
Loin des canons surexcités du dubstep, DFRNT ralentit le tempo et étire les mélodies, accordant ainsi une belle profondeur à l'espace qu'il ponctue de fines incursions techno. Si l'ambiance est résolument deep, elle ne se teinte jamais de noirceur et donne au périple l'allure miroitante d'un séjour subaquatique.
Sur Headspace,
il entremêle ciselures veloutées et flûtes analogiques, sur Epitome, il trace une parabole synthétisée pleine de spleen. Le splendide Dark Jazz dresse un paysage méditatif qui n'est pas sans rappeler les phases ambient de Caspa (Victoria's Secret), plage que DJ Madd s'empresse de pulvériser à coup de basses corrosives. De son côté, Quantec communique à Therapy le groove et la nonchalence qu'on lui connaît, pour un résultat des plus hypnotiques.

Metafiction est à la hauteur de ce que l'on pouvait attendre d'Alex Cowles. Comme Kode 9 chez Hyperdub, il creuse le sillon d'un dubstep inventif et novateur. De l'intellingent bass music en quelque sorte.
      
                                           http://www.jbhifionline.com.au/rkt/MEDIUM/%5C43%5C71%5C4371888.jpg
par Manolito

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires