Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 15:42

Sortie : septembre 2011

Label : NoMad Records

Genre : Dubstep jazzy

Note : 7/10

 

Merde, mais quel genre de traumatisme infantile faut-il avoir vécu pour décider, un beau matin devant son café, d’adopter définitivement le blaze De Niro ? L’eût-on forcé à regarder dès l’âge de trois ans les films de l’acteur les yeux ouverts de force comme dans Orange Mécanique que nous n’en serions pas surpris. Difficile en outre d’obtenir des infos sur le bonhomme, sinon qu’il traine ses guêtres depuis plusieurs années sur la scène Bass Music italienne. Premier EP à son nom propre - un featuring avait précédé - sur le tout jeune mais ambitieux netlabel NoMad Records, également italien, ce Night Shift n’en est pas moins un excellent essai de dubstep, dont la noirceur jazzy dégage un charme assez irrésistible.

 

A mille lieues des pulvérizations Hecquiennes, De Niro reprend à son compte les grandes lignes des codes du genre dans lequel il officie, plus proche du son et du format de songwriting d’un Digital Mystikz par exemple. Mais ce qui distingue l’italien de ses compères londoniens tient dans la dose de jazz injectée dans ses compositions. Les lignes mélodiques de cuivres, fortement teintées de blues, font s’envoler son dubstep avec une langueur aérienne et désabusée qui font tout le charme de cet EP. A ce titre, le morceau éponyme dit l’essentiel, en installant une atmosphère contemplative, invitant à une danse lancinante et solitaire. De délicats wobbles parviennent à bercer l’auditeur, chose rare pour ce genre procédé sonore. On se prend alors à rêver de déambuler la nuit dans les grandes cités italiennes, sous la protection de ses églises majestueuses, à la recherche d’un absolu perdu. Et ce n’est déjà pas si mal.

 

Mais quatre petits titres, et c’est déjà fini. Espérons avoir rapidement des nouvelles de De Niro et de son netlabel nomade, ce n’est pas tous les jours que le dubstep parvient à transmettre ce genre d’émotions. Un filon à creuser !

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS5ovrG7mRXnlpLgnGokNBzEPrjQi91j_Mj4o22_DPcipT_CRxYUQ

par Pingouin  Anonyme

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Barnabé 21/03/2012 19:16

Bonjour! J'ai cherché en vain une adresse mail pour pouvoir vous contacter alors j'ai décidé de vous faire part de mon message ici (ce n'est pas anodin bien sur j'adore cet EP). Bon certes je n'ai
que 17 ans, vous pourriez aisément penser que j'écoute de la merde comme pas mal de jeune aujourd'hui (malheureusement). Et bien non, David Guetta et compagnie ce n'est pas ma tasse de thé!
Si je vous contacte c'est pour vous recommander un LP que, à ma grande surprise, je n'ai pas trouvé dans vos chroniques ni dans la catégorie Dubstep/2-Step/Dub. Il s'agite d'un LP de Kryptic Minds.
Il s'appelle Can't Sleep. C'est de la dubstep, pas celle qu'on retrouve sur UKF mais celle bien dark qui donne envie de marcher seul dans une ville déserte pendant la nuit. Cet LP n'est pas récent,
il date de 2011 mais je l'écoute régulierement et franchement il vaut le détour. Chroniquez le si l'envie vous prend, je veux simplement savoir ce que vous en pensez! Je ne peux pas demander ca à
mes amis étant donné qu'ils écoutent effectivement toute cette merde comme, ne sitons que lui, David Guetta, ce qui parfois me donne honte d'être francais! Bref je vous souhaite une bonne journée
(ou une bonne soirée selon!) et je vous remercie pour votre excellent blog que je consulte quotidiennement!

Chroniques électroniques 21/03/2012 20:37



On écoutera ça... (même si je ne pense pas qu'on le chroniquera car datant de 2011)


Et sinon, change de potes... ;)


 


B2B



Barnabé 14/12/2011 16:56

Merci de m'avoir fait découvrir cette perle! Un groove absolu!