Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 13:44

Sortie : juillet 2010

Label : Error Broadcast

Genre : Abstract hip hop

Note : 6

 

Pour Comfort Fit, la consécration est venue en décembre 2009 avec la sortie d'une version remixée de son album Polyshufflez, avec des relectures signées Laurent Garnier, Domu ou Atjazz. Plutôt que de prendre la grosse tête, le producteur allemand est resté tourné vers l'indépendance et sort un nouveau maxi sur le netlabel Error Broadcast, dont la version numérique contient des remixs des artistes maisons et de Shlohmo.

 

Les quatre premiers titres de ce disque sont des nouveautés, les cinq suivants, des versions revisitées de pistes extraites de Private Primate ou d'ailleurs. L'ensemble donne dans un rap instrumental abstrait qui tire gentiment vers l'électronique faisant même penser par son tempo mesuré à du dub. Sky Raper traîne ainsi un peu des pieds, la rythmique et les nappes prenant leur temps pour décrire un univers robotisé sous valium. La version de Shlohmo varie assez peu, il ajoute seulement quelques pauses et une touche de bidouille qui lui est propre (voir la chronique de son dernier album ici).

Avec Tinnitus et Eternitiez, Comfort Fit prolonge son travail centré sur la rythmique et la basse avec des ajouts généralement assez minimaux autour de ce duo de base. Une petite nappe par ci, un petit son synthétique par là, il ne fait pas vraiment de fioriture. Concentré sur les claquements secs et quelques vrombissements, ce maxi prend des airs dubstep, sans oublier parfois un certain sens du groove.

Cable Vamp, encore plus dépouillé autour de la batterie, est la quatrième nouveauté du producteur allemand. Un exercice de sobriété qui fonctionne grâce aux rares sonorités futuristes délicatement saupoudrées. Quand DZA (dont l'excellente dernière livraison est chroniquée ici) s'empare des pistes du morceau, le rythme est moins en avant et la basse prend de l'épaisseur pour une relecture assez entraînante.

 

Parmi les trois autres remixs, une version un peu trop tranquille de Dirty Decisions qui reste dans l'esprit et deux relectures de Snare Wars. Sur ce dernier, KenLo Craqnuques (dont il est fortement conseillé de se procurer le dernier album, tout juste publié, en téléchargement gratuit et de réécouter le précédent chroniqué ici et pas bien vieux) et Mr. Dibiase font dans l'électro-rap cher à la scène de Los Angeles, le second s'amusant à coller quelques lyrics furtifs au milieu de ses bleeps pour ajouter une touche d'originalité.

 

Même si nous avons sans doute entendu de meilleures choses dans le genre depuis quelques mois, ce maxi reste plutôt bien mené et rappelle que Comfort Fit reste à suivre.

 

http://bandcamp.com/files/21/05/2105348462-1.jpg

par Tahiti Raph

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires