Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 11:30

Sortie : mai 2010

Label : Mille Plateaux

Genre : IDM, Glitch

Note : 7/10

 

On ne présente plus l'éclectique label Mille Plateaux. Celui qui a abrité en son sein la house sensuelle de Terre Thaemlitz, l'ambient des légendaires Gas et qui nous a fait découvrir Ametsub l'an passé, livrait au mois de mai la cinquième édition de sa légendaire et bien nommée compilation.

 

Pour héberger la crème d'une génération d'artistes à la créativité débordante, Mille Plateaux s'est paré d'un passeport international, et cela même si son mercato s'est plus particulièrement fait au pays du soleil levant. On y retrouve avec bonheur deux artistes qui avaient fait plus que bonne figure en s'élevant dans notre désormais mythique Top album 2009 IDM/Electronica/Indus (ici) : le Polonais Pleq avec sa divine dictature du glitch et de la mélancolie (Do You Remember Your Dreams), et le Japonais Ametsub, orfèvre du glitch-hop et de l'electronica fourmillante (Repeatedly). Parmi ceux que nous ne connaissions alors que trop peu, citons plus particulièrement les jolies prestations de l'Allemand Lodsb, qui sur Eve, lâche une purée au laser proche de la drill'n bass. Le très expérimental Object 02 de l'Américain Wyatt Keusch, (qui s'est également signalé cette année avec un album en tant que Khalija) féru de textures analogiques et de phénomènes de déconstructions. La palme de l'originalité revient probablement au Japonais Kiyo, ancien comparse de Sabi (dont nous avons récemment parlé ici) qui, avec son IDM grouillante et bucolique (Bear In. Warm-Noize) évoluant vers des expérimentations plus noisy, m'a presque fait tomber de ma chaise. Passés les empilages et la frénésie poussive de Manathol sur Baketo, l'ambient entre ombre et lumière de Nicolaus (Inner) et l'électronica soyeuse de Sifa Dias (Eitec Aa) feront office de bol d'air frais. Conclure le disque en créant une plage qui lie 20 secondes de chaque morceaux est plutôt une bonne idée, qui n'effacera pourtant pas la seule et importante faute de goût de la compilation : Message de Rimacona, où la mélodie déjà bien mièvre se voit assortie de la voix sirupeuse d'une chanteuse japonaise venue d'on ne sait où. Une cousine lointaine du label qui cherche un visa, peut-être, ou pas...

 

Cette cinquième édition de la compilation emblématique de Mille Plateaux permettra de découvrir et de confirmer des talents. A réserver à ceux qui aiment l'IDM et l'electronica aventureuse, les clics plein de glitchs et les coupures assénées au scalpel.

 

http://cdn.7static.com/static/img/sleeveart/00/008/183/0000818377_350.jpg

par Ed Loxapac

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

l'Astre 01/09/2010 02:57


C 'est bien le cinquième...

+

Aspro


l'Astre 16/08/2010 06:17


C'est la quatrième (la 5.0 et le 5.1 est son prophète...) et non cinquième édition des cc's... (le nom prête à confusion je te l'accorde..........)