Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 11:16

Sortie : 27 juin 2011

Label : Triangle Records

Genre : Abstract-hip-hop-electronica-noise

Note : 6/10

 

Quel branleur ce Michael Volpe, aka Clams Casino ! Le mec pille à tout va la musique qu’il trouve sur la toile en s’amusant à écrire un mot quelconque sur Limewire pour chopper ainsi de manière aléatoire des productions. Le tout illégalement bien sûr. A partir de là, il découpe, recolle, sample, détruit, recompose afin d’en sortir une nouvelle matière sonore. Le principe relève tellement du foutage du gueule que ça en devient intrigant. Et puis l’insupportable Lil B s’est rapidement accaparé les "talents" du petit et c’est tout un monde qui s’ouvre alors à Clams Casino. Déjà auteur d’une mixtape instrumentale complètement barrée en début d’année, le revoilà avec un Rainforest, EP échappant lui aussi à toute classification et sortant chez les New-yorkais de TRI▼ANGLE Records (oOoOO, How To Dress Well, Balam Acab, etc.).

 

Copulation improbable entre abstract-hip-hop, electronica et noise, Rainforest est un objet mutant captivant. En à peine 15 minutes, Clams Casino arrive à nous enfoncer dans des abysses psychédéliques démesurées. On se prend un wall of sound en plein dans la tronche à l’écoute de ces 5 morceaux regardant du côté de Tobacco ou M83 mais aussi du côté d’un Boards Of Canada version crado comme sur Treetop. Clams Casino flirte parfois avec les limite du grotesque sur un Gorilla faisant penser à du Salem en version aboutie. On ne comprend rien à ce que se passe, pendant que le beat se fait lointain et devient ingérable, d’étranges sonorités viennent parasiter l’écoute.

Ce qui fascine, c’est cette absence de garde-fou. Le mec assume complètement son trip hippie, semble s’en foutre royalement d’avoir un son travaillé. Il s’amuse, tout simplement. Le fait que ce soit aussi culotté rend Rainforest excitant. On ne sait pas comment se positionner, comment appréhender l’objet et le personnage. Ca semble tellement brouillon que ça ne peut qu’être du bluff. Rainforest joue avec les apparences et il y a fort à parier que Clams Casino contrôle conscencieusement ses créations.

 

Rainforest est un ovni total sorti du cerveau vrillé de Clams Casino. Epuisant, fascinant, fatigant, cet objet mérite le détour autant pour son pouvoir de fascination que pour sa capacité de répulsion.

 

http://www.moduledistribution.com/wp-content/uploads/2011/06/COVER_Clams-Casino-400x400.jpg

par B2B

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Unknown 14/07/2011 14:20


Ta chronique est juste je trouve. C'est épuisant, enfin moins qu'un disque d'Eric Copeland après tout. Ce qui est abusé, voire parfois carrément irritant, ce sont ces procédés récurrents et
lourdeurs étouffantes, ces distorsions à la longue limite désagréables et ces reverbs systématiques. Mais des émotions naissent quand même, comme noyées dans ce merdier. C'est bien. Comme les
oiseaux artificiels qu'on entend parfois. C'est bien. Ton hypothèse est juste selon moi, ce Michael Volpe calcule à fond et sait très bien ce qu'il fait et le potentiel de séduction d'un procédé
aussi radical. Quant à l'idée d'un Salem abouti sur "Gorilla", je crédite carrément. Mais Triangle a mieux à nous promettre et les deux titres sur soundcloud du Balam Acab à venir en sont la
preuve.


Chroniques électroniques 14/07/2011 14:53



L'album de Balam Acab sort en septembre et il est clair que j'en attends bien plus que les expérimentations calculées de Clams Casino.