Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 12:52
Sortie : 12 octobre 2009
Label : Benbecula

Depuis le début des années 2000, le Britannique Chris Horne, ou Christ. est resté fidèle au trop rare mais magnifique label écossais Benbecula. Déjà auteur de trois albums et autant d'EP, Christ. s'inscrit comme un des fers de lance d'une électronica subtile et downtempo.
Il est également connu pour ses collaborations avec des labels pointus comme Anticon et Border Community.

En digne nostalgique de l'âge d'or de l'IDM et de l'électronica, Christ. prend un malin plaisir à nous plonger dans des ballades en amnésie.
En effet, ses réalisations rappellent l'avènement et les premiers travaux signés chez Warp.
Il en est de même pour Distance Lends Enchantment To The View.
Agissant en maître du découpage des mélodies et de l'échantillonnage du beat, son inaltérable goût pour le Moog et le matériel analogique est une fois de plus au rendez-vous.
Nul ne s'offusquera des résonnances un brin vintage tant sa musique apparaît comme originale et presque intemporelle.
Même si le titre de l'opus évoque de manière significative le contenu, précisons tout de même que la variation est ici plus qu'un mot d'ordre. Chaque morceau est à lui seul une invitation au voyage dans l'imaginaire. La majeure partie des contrées explorées sont majoritairement rayonnantes, et cela même s'il s'autorise une incursion en territoires sombres, comme sur le très réussi Event Horizon They Waited.
Son travail en matière de taillage de la texture rappelle Boards of Canada ou Beaumont Hannant, en moins autiste. Une comparaison moins attendue avec Wagon Christ peut également être évoquée, plus particulièrement à l'écoute de l'excellent Toynbee. Le résultat est par contre beaucoup moins "cartoonesque".

Christ. devrait sortir un live très prochainement. On imagine déjà les visuels associés à sa musique enchanteresse. Ce nouvel album ravira évidemment les fans du bonhomme. Les puristes de l'electronica des années 1990 devraient quant à eux, jeter un regard beaucoup plus attentif aux travaux du Britannique. Même si celui-ci opère dans une plus grande confidentialité que les vaches sacrées qui l'ont influencé, il démontre avec ce nouvel album qu'il n'a plus grand chose à leur envier.

par Ed Loxapac

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

shift. 18/11/2010 03:09


pour info, Christ. faisait parti de Boards of Canada au tout debut. Le trio s'est ensuite desolidarise, les frangins sont restes ensemble et lui a cree son groupe en solo... d'ou l'analogie avec
BOC...


The Slicker 20/11/2009 18:48


Oui c'est un très bon album, même s'il ne prend pas beaucoup de risques, cette electronica reste toujours très agréable à écouter.

Benbecula fermera ses portes à la fin de l'année, il avait sans doute à coeur de réussir son dernier album sorit sur son label.


Benjamin F 20/11/2009 17:00


Ah ouais j'avoue il y a un petit côté Beaumont Hannant ;)