Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 22:27

Sortie : mars 2010

Label : Ici D'ailleurs

Genre : Abstract hip hop

Note : 7



Est-ce une coïncidence ? A une semaine d'écart sort le Alice aux Pays des merveilles de Tim Burton et le nouvel album du Chapelier Fou, 613. Si le producteur français (que nous avions interviewé ici) fait référence avec son pseudo à l'univers de Lewis Carroll, sa musique rappelle quant à elle l'atmosphère du réalisateur. Après une poignée de maxis, voilà donc l'album, qui a tout de la confirmation.

Il y a quelque chose de l'ordre du fantastique chez le Chapelier Fou. Il nous propose un conte, une histoire merveilleuse dans laquelle des lapins s'échappent de son chapeau. Il y a une Alice qui court pour échapper à la reine de coeur, des décors improbables et des personnages farfelus. Et ce violon omniprésent que le musicien manie aussi habilement en studio que sur scène. Ces cordes qui donnent tant d'émotions différentes. Tantôt joyeuses et énergiques, tantôt mélancoliques et douces. Alice s'y raccroche pour ne pas perdre le fil de la mélodie et se réonrienter quand son imaginaire le perd dans les méandres du pays des merveilles. Elle semble heureuse notre héroïne au milieu des notes de glockenspiel, de clavecin ou d'orgue... l'auteur de 613 maîtrisant aussi les touches de son clavier avec habileté.

Mais comme chez Burton et Carroll, il y a un autre côté au miroir. S'il se dégage de cet album une joie enfantine et une certaine candeur dans les sonorités, il offre également une facette plus sombre, plus mature. Le Chapelier Fou change ainsi de visage et bouscule ses schémas, fait appel à des rythmiques plus dures et démontre que même dans les contes pour les petits peut se cacher une part obscure. Son électronica peut alors frôler une IDM plus dense. Des passages qui permettent de montrer qu'en plus du piano et du violon, le Français fait ce qu'il veut de ses machines. Et c'est un étrange Noël que ce Monsieur Jack nous concocte alors. Une fête d'Halloween un 24 décembre bien sûr.

Entre tierseneries habiles, électronica organique inspiré et quelques virages subtils et plus noirs, ce disque ne manque pas de parfums pour appâter les enfants, mais surtout pour attendrir les adultes avec cette note plus réaliste qui fait de ce disque une réussite.

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/3/4/1/3700426912143.jpg

par Tahiti Raph

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Mains d' Oeuvres 08/04/2010 15:33


Cet album est absolument fantastique! Venez l'écouter en cocnert!

CHAPELIER FOU + LILEA NARRATIVE
jeudi 22 avril– à partir de 20h30 – 9€ en prévente et 12€ sur place.

CHAPELIER FOU
Nous connaissions déjà l’envie pour certain musiciens venant de la musique électronique de se frotter habilement à la musique classique mais jamais nous n’avions entendu plus bel équilibre entre
les genres. Sous des mélodies d’une fraîcheur incroyable, à l’apparente évidence, se cache un album aux profondeurs multiples dont seule l’écoute sur-multipliée (613 ?) révèle l’existence. Comme
tout compositeur d’exception, Louis Warynski a su ingérer ses influences pour en restituer sa version, unique : une merveille !
www.myspace.com/chapelierfou

Première partie : LILEA NARRATIVE www.myspace.com/lileanarrative

Plus d’informations sur notre site : http://www.mainsdoeuvres.org/article853.html

MAINS D’ŒUVRES
1, rue Charles Garnier • 93400 SAINT-OUEN • T. 01 40 11 25 25
M° Porte de Clignancourt (4) ou Garibaldi (13)
NOUVEAU, le velib’ à 2 pas de Mains d’Œuvres>43-45 RUE BLANQUI / RUE DES ROSIERS
info@mainsdoeuvres.org
www.mainsdoeuvres.org