Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 21:52

Sortie : octobre 2009
Label : Ninja Tune


Pour nous faire patienter jusqu'à l'album prévu en janvier 2010, Bonobo publie un single du titre The Keeper sur lequel chante Andreya Triana (dispo en en téléchargement gratuit dans sa version en concert). Sept mois après son disque en concert et trois ans après son dernier album, c'est un peu court !
Le morceau est toutefois plutôt agréable. Sur une mélodie mêlant guitare et vibraphone sur une basse rondelette, la chanteuse de Brighton pose sa douce voix. Malgré une rythmique un brin linéaire, le producteur mène bien sa barque dans un style qui rappelle les passages chantés de son album Days To Come, même si Andreya Triana a moins de caractère que Bajka.

Les amateurs de vinyles ont droit à un remix, ceux qui préfèrent le numérique à deux. Celui de Redeyes est purement drum'n'bass. Il place sur une rythmique dynamique une boucle du chant rendu complètement nuageux par une haute dose de reverb. Il n'y a quasiment pas d'autre référence à l'original. Une bonne idée de départ qui peine toutefois à se renouveler malgré deux breaks bienvenus.
En téléchargement s'ajoute le titre revisité par Grasscut qui propose derrière le chant une production au rythme minimaliste. De pesantes nappes de violons agrémentées d'un petit clavecin forment l'essentiel de l'accompagnement sonore. Mouaif.
Le disque contient aussi The Keeper en version instrumentale qui sonne tout un coup un peu vide... cela reste une bonne plage un brin hip hop qui permet de mieux se pencher sur les différents sons et évolutions de ce single.

Un conseil : ne vous précipitez pas sur ce single un peu léger et attendez l'album.

par Tahiti Raph

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires