Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 19:02

Sortie : juillet 2010

Label : autoproduit

Genre : Rap instrumental

Note : 6

 

Trois albums de dix titres balancés gratuitement sur Internet (ici) en un an et une science habile du maniement du sampleur. Le Floridien Jason Alexander Flores, qui se cache selon sa page Myspace sous le nom de Beatcasso, a de quoi attirer les curiosités avec des morceaux qui, faute d'être révolutionnaires, démontrent un goût pour le bon travail d'artisan. Waiter Music prolonge son délire autour des serveurs de restaurants dans un style rap instrumental confortable.

 

Le délire fait presque penser à Dan The Automator. Des productions hip-hop entrecoupées d'extraits de films, des samples bien choisis et travaillés, des relents de bidouilles, quelques cuts dynamiques et surtout un concept bizarre autour des serveurs... Beatcasso entre dans son trip à fond. Il pose une ambiance cinématographique avec des dialogues en guise d'interludes et quelques passages que l'on verrait bien collés à un bout de pellicule. Avec Rules Of Etiquette, une voix de femme vient se poser sur le beat pour rappeler les règles de la table... une dérision qui ne cherche pas à masquer une quelconque faiblesse musicale, puisque les ambiances sont variées et parfois même entraînantes. Sur A Glance, les cloches mènent la danse alors que le son de grosse caisse martèle sévère en arrière plan.

Tournant généralement autour d'un échantillon et d'une rythmique, les titres ne sont toutefois pas lassant et aiment à durer avec des évolutions en finesse. L'Américain n'hésite pas à bousculer ses instrus les plus modérés par quelques breaks bien sentis. Les violons et le piano de Brunchtime Spill sont ainsi maltraités par de rapides manipulations du sampleur. Le mix d'influences cinématographiques et de maniement des boucles atteint son apogée sur I'm A Waitress, dont la mélodie sérieusement malmenée rappelle le romantisme de la Nouvelle vague. Sans génie non plus et avec tout de même quelques longueurs, Waiter Music arive à nous tenir en haleine par sa diversité et la créativité de son auteur. Le plus méditatif Empty Bus Rides offre par exemple une ouverture apaisante à l'atmosphère volontairement bancale du reste du disque.

 

Même si Beatcasso ne se démarque pas des classiques du genre, ses morceaux sont donc bienvenus dans nos enceintes car ils ne sont pas des milliers d'artistes à officier dans le style. Le plat n'est pas parfait, mais nous nous sentons bien dans ce restaurant aux airs familiers.

 

http://bandcamp.com/files/35/15/3515947580-1.jpg

par Tahiti Raph

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires