Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 00:44

Sortie : 12 juillet 2010

Label : Warp

Genre : IDM

Note : 8/10

 

Est-il encore nécessaire de présenter le duo de Sheffield ici ? Autechre  fait partie avec Aphex Twin et Boards Of Canada de ceux qui ont permis à l'IDM de sortir de son cercle d'initiés. Merci au label Warp qui, en son âge d'or, a signé en son antre une pléiade d'artistes qui révolutionnèrent la manière d'envisager la musique électronique. On s'étonne presque que Sean Booth et Rob Brown ne soient pas allés traîner leurs laptops sous d'autres cieux moins exposés. Mais peu importe. Fait rare, Autechre sort après Oversteps (chroniqué ici ) son deuxième album cette année. Si nous avions d'abord cru, vulgaires centaures que nous sommes, en la sortie d'un vilain recueil de faces B, Move Of Ten répare sans mal nos interrogations de vilains aigris.

 

Si Oversteps avait remis au goût du jour la dimension mélodique et sentimentale qu'Autechre avait laissé en jachère depuis un bon bout de temps, Move Of Ten vient s'inscrire dans une démarche plus brute et immédiate. Ce dernier opus ressemble étrangement à ce que le duo avait produit sur scène cette année. Ceux qui les avaient vus au printemps dernier dans la pénombre de la Machine du Moulin Rouge devraient s'en souvenir. Très industrielle, tissée d'acres et noirs desseins, capable de faire ressurgir de réptiliennes angoisses. Les boucles rythmiques sont tassées avec une minutie et une intelligence digne de la mécanique quantique. Certains vont me dire, c'est pas nouveau. Ils auront raison mais cette démarche vient rompre avec le cycle amorcé par le duo depuis les années 2000. Prenons par exemple le génial pce freeze 2.8i, conçu à la manière d'une araignée tissant sa toile et dansant autour de sa proie avant de la dévorer. C'est notre esprit qui, au gré des explosions de beats et de l'évolution de la trame ambient, vient se faire grignoter de l'intérieur. Le côté malsain, vicieux est palpable sur l'ensemble du disque. Quand le beat a la nausée, c'est le cerveau de l'auditeur qui se crée des visions de montagnes russes souterraines et claustrophobiques. Vous referez bien un petit tour de rew(1) ? Les immondices flottantes de nth Dafuseder.b ne vous ont pas rassasiés ? La sombre aurore déployée sur iris was a pupil n'a pas fini de hanter mes nuits de tourments. Move Of Ten diffuse décidément un parfum qui se révèle dans une opaque fumée. Comme sur le désarmant chef d'oeuvre twinien M62, où l'écho et la réverbération nous enveloppe littéralement dans leur nébuleux sillage. Si la lumière vient divinement chasser l'ombre sur ylmo, c'est pour que l'odyssée grouillante de Cep puiqMX explose mieux dans nos synapses.

 

Oversteps avait réchauffé les coeurs. Ce dernier essai s'élève comme un joyau sombre maculé de la classe des grands. Si j'étais cynique je dirais que le spectre génial d'Autechre n'abrite rien de nouveau. Mais si j'étais moi, je dirais que ce superbe album a des couilles de mammouth. La poésie camarade... A lire aussi la chronique de l'illustre Benjamin sur Playlist Society (ici).

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51XCBZHZyQL._SL500_AA300_.jpg

par Ed Loxapac

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Benjamin F 18/07/2010 19:43


Ouais c'est exactement ça : un disque qui pose ses couilles sur la table, alors que depuis 10 ans Autechre préférait poser son cerveau dans l'espace ! (Grand merci pour le lien^^)


YyrkoOn 17/07/2010 20:25


Pas decu, ca reste un tres bon disque, mais ca tabasse moins qu'en live quand même, j'ais pas retrouvé les gros beats qui défouraillent a la limite du breakcore que j'avais entendu dans le noir.
Mais bon, c'est peut etre pas ce qu'on attends d'un disque d'Autechre, je me suis un peu enflammé mais j'aurais aimé retrouver ca sur disque (ne serais que pour avoir des versions mixable).


YyrkoOn 17/07/2010 05:35


Wot !!!! un album d'autechre qui ressemble a leurs recents live !!!! OMG, je ne debanderais pas avant l'ouverture d'un disquaire ce matin (je veux pas decouvrir ca en mp3). Les prochaines heures
vont etre terriblement longue ...