Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 10:54

Sortie : février 2011

Label : Mello Muic Group

Genre : Rap instrumental

Note : 5

 

A l'écoute de la musique d'Apollo Brown, on peut presque deviner qu'il vient de Detroit tant ses instrus rap sont imprégnés de soul. Il nous propose avec Clouds une collection de 27 titres courts, généralement autour de deux minutes, aux mélodies souvent puisées dans une soul accrocheuse et dont les rythmiques sont de celles qui font hocher la tête de manière répétitive.

 

Pas vraiment besoin de piocher le bon et le moins bon, Apollo Brown sait sélectionner ses samples pour imprimer une certaine nostalgie touchante (Never In A Million Years ou Heirloom) qui fait mouche à chaque reprise. Il sait puiser dans les violons des ambiances évocatrices (The Eleventh Hour ou Know The Time) qu'il accompagne harmonieusement de légères modulations. Si l'évolution des titres est limitée, la construction vient de l'enchaînement des extraits qui raconte peu à peu une histoire. Pris dans le récit, nous ne sommes pas surpris par l'arrivée furtive d'un MC sur Shoot The Heart. Et c'est presque à regret que s'achève certains morceaux comme Push ou One Chance qui pourraient tourner en boucle plus longtemps sans lasser.

Le producteur de Detroit se paye un petit hommage à DJ Shadow sur Human Existence où tout le monde reconnaîtra un extrait de Stem/Long Stem/Transmission 2 du Californien. Les rythmiques, sur des tempos plutôt apaisés, varient souvent pour se faire même parfois très discrètes (Seed Of Memory). Les rares déviations plus électroniques (Shadows Of Grief ou Balance) ne détonnent pas avec le reste, car le grain est similaire et la mélancolie reste intacte. L'Américain chasse l'ennuie par la multitude, évitant les platitudes et saupoudrant sa sélection de moments forts comme ce Choices émouvant ou le massif Drinking Life.

 

Il est au final assez difficile de déterminer ce qui fait la réussite de cet album. Les productions d'Apollo Brown sont efficaces et porteuses d'un message de paix. Le talent des bons beatmakers vient souvent du fait de dénicher les bons échantillons, même si les arrangements sont restreints, et tout ceci passe si bien...

 

http://bandcamp.com/files/13/40/1340259027-1.jpg

par Tahiti Raph

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Chris D. 01/06/2011 20:50


Belle découverte bon p'tit beat pour travailler!
P.S. Le M.C. de "Shoot the Heart" est en fait un sample de
"Pharcyde - Passin' Me By"

Peace