Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 18:36

Label : auto-produit

Sortie : avril 2010

 

Ceux qui ont l'habitude de me lire savent tout le bien que je pense du New yorkais Robert Lioy, véritable nom d' Access To Arasaka. Son dantesque et éreintant Oppidan (ici) s'était élevé au sommet de notre Top IDM 2009 (ici). Ses apparitions régulières sur des réalisations estampillées Tympanik Audio n'ont jamais déçu. Peu de doute subsistent quant à la qualité de ce court format digital, sobrement baptisé ==null.

 

ATA revient avec ce style inimitable et immédiatement reconnaissable qui a fait son succès. On navigue toujours dans ce cyber-univers apocalyptique, paranoïaque et ambigu, entre électronica ténébreuse, textures spatiales et rythmiques post-industrielles. Au coeur de ce monde qu'on pourrait presque qualifier de déshumanisé subsistent pourtant des lueurs d'espoir et une vision romantique du chaos assez subtile. Lioy a toujours cet admirable don de hacher la mélodie ou de lui injecter un droïde mutant dans le bide. Ce son révèle aussi des pulsions primaires qui sommeillent secrètement (ou pas) en chacun de nous. On se surprend à contempler les terrifiants territoires évoqués avec un sourire coupable. Ceux qui avaient adoré Oppidan ne seront pas déçus mais pas surpris non plus. Peut-on reprocher cette absence de renouveau et de surprise ? Certainement pas face à cette désarmante révolution technologique que Robert Lioy inflige à la musique électronique expérimentale, en étant bien plus qu'un simple disciple de Hecq.

Chaque titre est doté d'une syntaxe imprononçable, je vous épargnerais donc l'énumération en me contentant d'écrire que ces cinq titres sont à envisager comme un bloc indivisible, courte mais véritable épopée à la merci d'une guérilla digitale.

 

Puisqu'un bonheur n'arrive jamais seul, des oreilles averties annoncent la très prochaine parution d'un album au sein d'Hymen Records. On bave déjà. Je conseille une nouvelle fois aux esprits aventureux avides de zones graphiques et sonores hostiles de se ruer sur le site officiel de cet artiste génial. Les âmes pressées qui souhaitent simplement se procurer ce court format digital n'auront qu'à cliquer ici. C'est légal et c'est gratuit. Elle a du bon la cyber-apocalypse.

http://www.synthema.ru/uploads/posts/2010-04/thumbs/1271603464_access-to-arasaka-null-300x268.jpg

par Ed Loxapac 

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

funky5 22/04/2010 18:31


merci Ed ,j'avais essayé les autres albums gratuit je n'ai pas du tout accroché par contre celui là trop bon.
Maintenant j'écoute tommi bass gamma ,je rêve qui passe en live près de chez moi mais hélas berlin berlin berlin,il est pas connu du tout (chez nous),mon prochain live ce sera alex smoke avec son
nouvel album lux.......
TRèS FORT LE TOMMI BASS.....


Chroniques électroniques 22/04/2010 23:24



D'ailleurs, la chronique du Alex Smoke est pour bientôt.