Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 19:19

Sortie : 5 octobre 2009
Label : Kompakt

Genre : Techno trancey

Note : 6/10

La récente compilation de Kompakt, Total 10, avait permis de souligner le virage trancey pris par la maison de Cologne. La nouvelle galette de Kaito ne fait que confirmer ces dires. Trust est un cliché techno trance à lui tout seul, que ce soit par ses aspects positifs avec son ambiance estivale ou par ses côtés négatifs avec sa linéarité plombante.
Pourtant Kaito n'est pas un nouveau venu dans le paysage électronique. Hiroshi Watanabe serait même du genre boulimique. Après des études musicales à Boston et un passif de DJ dans les clubs de la Big Apple, le mec est retourné à Tokyo il y a une dizaine d'années pour mieux assouvir sa passion. Il officie sous de multiples alias (Quadra, Tread, 32Project) et a sorti de nombreux albums chez Kompakt, Ibadan Records, Frogman et même Konami. Hiroshi est surtout devenu un photographe reconnu.

Trust est sa dernière fournée et permet donc de plonger dans l'univers tout en apesanteur du Japonais. Sa deep-techno possède cet aspect réconfortant propre à l'introspection. Malgré la rythmique binaire, on ne se trouve pas face à un album prompt à enflammer un dancefloor. Trust serait plutôt l'album idéal pour une écoute en fin de soirée, au levé du soleil, les pieds dans le sable. On se laisse happer par la mélancolie de And That Was The Way ou par les basses rondes d'It Happens Suddenly. The Breath Of Spring permet une virée vers un downtempo baléarique.
Mais on tombe rapidement dans les travers du genre. Chaque piste est balisée, on n'est jamais surpris. La sentence ne se fait pas attendre, on tombe dans l'ennui. C'est bien simple, on a l'impression d'entendre toujours le même titre. Le schéma se répète inlassablement : nappes ambient, montées extasiées. Parfois la sauce prend comme sur l'épique final de Reach For Your Mind, mais le plus souvent, on s'endort.

Sans remettre en cause les qualités de Kaito, force est de constater que Trust est une autoroute trancey un brin trop linéaire et manquant cruellement de personnalité pour mériter qu'on s'y attarde plus longuement.


http://www.residentadvisor.net/images/reviews/2009/kompaktcd074.jpg

par B2B

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires