Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 22:43

Sortie : octobre 2009
Label : EMI


Qu'attendre encore du groupe Air aujourd'hui ? Après avoir surfé sur la french touch avec leurs mélodies pop, le duo versaillais a prouvé qu'il savait faire des tubes (Sexy Boy), de bons albums (10 000 Hz Legend) et de très bonnes BO (Virgin Suicide). Leur dernier album, Pocket Symphony en 2007, est passé assez inaperçu en France. Jean-Benoît Dunkel et Nicolas G
odin ont pourtant repris le chemin du studio. Plus précisément de leur studio, celui qu'ils ont imaginé pour eux. Et au diable les invités ! Ils n'ont laissé approcher de leurs créations qu'un batteur, un ingé son et un mixeur.
Air retourne donc aux fondamentaux avec de nombreux claviers vintages, un esprit pop et des mélodies rêveuses. Dès les premières minutes, on sait que l'on ne va pas être surpris par ce nouveau disque avec les instrumentaux doux (le longuet Night Hunter), des chansons mélancoliques (
So Light Is Her Footfall) et quelques envolés un peu plus rock (Be a Bee) qui ont fait leur réputation. Ils savent aussi toujours bien construire des ambiances mystérieuses et très cinématiques, comme sur Tropical Disease et son côté film français des années 1970.

Mais à quoi bon ? Sans titre fort qui se démarque et avec quelques temps faibles (
Missing The Light Of The Day), Love 2 ne fait qu'ajouter à la somme déjà produite par les Versaillais sans y apporter quoi que ce soit de nouveau. Tout leur savoir faire en mélodies imparables et en construction délicates n'y suffit pas. La présence de voix assez insipides, voire franchement horripilantes sur Sing Sang Sung, n'aide pas beaucoup non plus à rester attentif, conduisant au fil des titres à une écoute distraite, puis à une perte totale d'attention. Un processus qui suit aussi une nette baisse d'intérêt dans les compositions proposées.

Ce n'est pas vraiment une déception, juste une confirmation : il est temps de changer d'air.

http://culturopoing.com/img/image/bruno/air_love2.jpg

par Tahiti Raph

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

monk 22/10/2010 14:40


AIR essey de faire leur album tout seul... et ça foire !! Bien qu'il garde leur style melodique, la production est bien moins bonne: des sons bien plus basique, aucune nouveautés; comparé à 10000hz
legend, virgin sucuide ou même talkie walkie ça s'entend! 2 ème repoche, AIR n'est plus du tout inventif et ne garde dans cette album que les defaults de leurs musique à savoir leurs mievreries,
leurs molesses. J'adore les anciens albums de AIR parce que pour contrebalancer ça leurs musique fesais vraiment voyager, des compositions bien mieux travailler, des structures beaucoup moins
classique, pour moi on écouter AIR pour écouter AIR sans rien faire à coter. Comme regarder un bon film, écouter leurs album c'étais se laisser transporter dans son propre imaginaire, se contruire
des images sur les histoire que racontais leurs musiques, mais avec cette album c'est a peine si je l'écouterais en rangant ma chambre.. Trop simpliste, une grosse perte dans le traitement du son :
soufflez les mecs prenez un break et réécoutez "la femme d'argent".


bzmbzms 24/09/2009 21:33


La claque !


daYmo - MusicDestock 23/09/2009 11:38


AH bah non !
AIR ... c'est vrai qu'en même temps je suis resté sur mes classiques (Moon Safari, The Virgin Suicides, 10000Hz legend,...) et qu'effectivement j'ai beaucoup moins écouté Pocket Symphonia que
j'avais acheté "les oreilles fermées" (pas de pré-écoute car sûr que ce sera que du bon).
Même pas peur de ton avis Tahiti Raph, je vais l'écouté prochainement pour affirmer ou non ta confirmation.