Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 21:02

Sortie : 14 septembre 2009

Label : Planet µ

Genre : Dubstep, électronica, IDM

Note : 6,5/10


Mary Anne Hobbs jouit d’une excellente notoriété outre-Manche. Depuis quelques années, elle officie sur l’illustre BBC Radio1’s. En animant sa propre émission de musique electronique expérimentale, elle joue le rôle de passeuse. Son rôle dans l’émergence de la scène dub-step n’est pas négligeable. Il faut dire que M.A. n’est pas une néophyte, elle connaît le métier. Son CV journalistique est lourd : Sounds US, NME, Q, des docus à la pelle, des émissions en veux-tu en voilà… Finalement, de part ses connaissances et sa notoriété, il était logique que Planet Mu lui laisse les rênes pour sortir tranquillement ses compil'. Après Warrior Dubz en 2006 et Evangeline en 2008, déboule aujourd’hui Wild Angels.


L’avantage avec Mary Anne Hobbs c’est que vous ne savez pas sur quoi vous allez tomber en plaçant la galette dans votre lecteur.

Deux constats immédiats à l’écoute de Wild Angels : l’éclectisme et la noirceur. Le grand écart est de mise entre le dubstep évolutif de Brackles, la relecture anxiogène du Videotape de Radiohead par Darkstar et l’électronica-noise abyssale de Legion Of Two. Sur ce double terrain, M.A. ne déçoit pas. Wild Angels garantit ainsi quelques pépites comme le dub mutant cinématographique de Tranqill et l’IDM tout en aspirations du tout jeune Teebs.

Mais Mary Anne se révèle aussi surprenante. Pour le meilleur avec l’IDM apaisante de Sunken Foal et le dubstep gonflé aux acides de Starkey. Mais aussi pour le pire avec cette ribambelle de tracks d’électronica gonflées aux bips éreintants de jeux vidéo que nous affligent Hudson Mohawke, Mike Slott ou Gemmy.


Pour les connaisseurs de Mary Anne Hobbs, Wild Angels se révèle être à la hauteur des espérances. Pour les autres, cette compil’ sera une parfaite introduction vers une électro hybride futuriste.


par B2B

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires