Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 01:56
Date de sortie : 24 août 2009
Label : Rednetic

Tommi Bass est un Britannique qui a récemment migré vers Berlin et la moiteur de ses clubs spécialisés. Après avoir sorti quelques titres et EP sur des labels tels que Multipraktik ou Documenti Sonori, il lâche les débuts de sa série "Radiation" avec Alpha et Beta, sortis également sur d'autres crèmeries. C'est donc à l'excellent label anglais Rednetic d'avoir le privilège de sortir Gamma.

Même si la teneur de cet album est résolument techno, il serait purement hérétique de le cantonner à cette abstraite étiquette.
La techno minimale souffre depuis longtemps d'une frénétique conception kilométrique, maintenant ce genre dans une inégalité et des errances négatives.
Gamma fait figure de violent uppercut dans la gueule des nombreux producteurs qui surfent sur les modes et les tendances.
En modulation permanente, Gamma oscille entre hypnotique répétitivité, beats crashés, cliquetis et dérapages abrasifs.
Rarement il m'a été donné d'entendre un disque de minimale doté de tant de structure.
Les lourdes lignes de basses semblent pouvoir faire céder les murs les plus épais.
Pendant plus d'une heure, ces huits sessions Gamma trouvent des directions angulaires insoupçonnables, bien aidés par des rythmiques en évolution perpétuelle où les kicks et les cuts n'ont de cesse de maintenir l'auditeur dans une captive attention.
Tel un moteur de F1 vrombissant, la musique de Tommi Bass ne semble jamais vouloir stopper sa course. Les montées de tempo sont jubilatoires et ecstatiques.
Cet opus recèle un nombre incalculable de sonorités rampantes et de percussions digitales fourmillantes.
Aucun morceau ne se ressemble réellement même si j'avoue avoir une préférence pour Gamma 01, 03, 05 et 06.

Gamma, ou l'histoire d'un Anglais qui déboule en territoire germanique pour donner une véritable leçon de techno minimale sophistiquée et dansante. Les dancefloors de tout club qui se respecte résonneront bientôt au son de Tommi Bass. Nous, nous transpirons déjà face à cet album qui fera forcément date dans le genre. Même si nul n'est prophète en son pays, on doit reconnaître que cette prédiction ne comprend que peu de risques d'échec.
                                 
par Ed Loxapac

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires