Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 13:35

Date de sortie : 30 juillet 2009
Label : Boltfish

En plus d'être un designer sonore de talent, le Roumain Yvat est également compositeur et producteur. Ses nombreuses productions sur le label belge Subliminal Tape Club ou sur le britannique Experimental Seafood sont allées crescendo dans la qualité. Yvat a également collaboré avec Black Moon, jeune virtuose du film d'animation. Leurs travaux communs ont été vivement salués par les spécialistes du genre, notemment lors du Sonar de Barcelone ou encore lors des Transnumériques de Paris.
Yvat rejoint aujourd'hui l'excellent label Boltfish pour on l'espère, prendre encore plus de hauteur.

Il y a quelque chose de géométrique dans les motifs explorés par Yvat. Les différents éléments s'opposent parallèlement, se croisent et se lient pour donner des rondeurs sinusoïdales à ce véritable orchestre analogique.
Lorsque les éléments s'entrechoquent, c'est pour mieux revenir à une nouvelle construction.
Complexe et très expérimentale, l'IDM d'Yvat est construite comme une fresque.
Le traitement du beat est extrêmement varié et fait preuve d'un travail de programmation exceptionnel. L'ambiance sombre des textures s'allie à des lignes de basses pleines. Les éléments mélodiques ne sont pas en reste même s'il reigne au sein de cet album une froideur étincelante privée de toute concession.
Le génie d'Yvat touche des sommets lorsque les ambiances se font menaçantes comme sur Aconitine Cloud, Knotting, Turmaline, Feldspar ou Syncline.
Les tracks ne dépassent que très rarement les quatre minutes. On aurait bien évidemment apprécié que certaines soient encore plus développés mais il faut avouer qu'ainsi, Yvat ne sombre jamais dans des errances et des divagations qui sont souvent la sinécure d'une électronica qui inonde les bacs depuis des années.
 
Encore un album exceptionnel à mettre au crédit du génial label Boltfish. Murray Fisher (Mint) et Will Bolton (Cheju) nous avaient déjà démontré qu'ils étaient eux aussi des compositeurs et des producteurs de grand talent. A la tête de leur label, ils montrent également de grandes qualités lorqu'ils dénichent des pépites comme cet énième brillant alliage entre synthétiseurs et machines.
Chapeau bas messieurs.
                                   

  par Ed Loxapac

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires