Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 15:42
Sortie : juillet 2009
Label : Ninja Tune


Ninja Tune nous présente un étrange duo formé depuis l'an passé : d'un côté, Andrew Phillips, compositeur de nombreuses musiques de film et téléfilm, multi-instrumentiste, arrangeur et auteur de morceaux plus personnels sur Lo recordings, de l'autre, Marcus O'Dair, bassiste et clavieriste. Sous le nom de Grasscut, les deux anglais préparent un premier album dont le maxi High Down est un avant-goût.

Cet EP est composé de trois titres dont les deux premiers sont des ballades folk-electro douces et inventives. Le chant, calme, se pose sur des mélodies de piano et de guitare agréables à l'oreille. Puis viennent se caler régulièrement des petits sons électro qui apportent surprise et originalité.
La troisième plage, Sorel Point, est plus imagée. Des arpèges de guitare portent l'auditeur dans sa rêverie. Ce titre accentue l'aspect cinématique de leur style qui s'est imposé au fil des minutes. Ces morceaux font penser à l'album solo de Thom Yorke ou à des références plus electronica comme Alias (voir chronique de Resurgam, son dernier album).

De bon augure pour le long format.

par Tahiti Raph

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires