Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 13:55
Date de sortie : août 2009
Label : Different Records

Pascal Arbez, alias Vitalic, se prend une révélation en pleine gueule alors qu'il assiste à un concert des Daft Punk au milieu des années 1990. Une rencontre avec Michel Amato (The Hacker) et une siganture sur le label de DJ Hell le font progressivement sortir du circuit underground.
Son Poney Ep et le titre La Rock 01 sont unanimement salués à travers le globe.
La suite, tout le monde la connait :la sortie de l'album Ok Cowboy en 2005 sur le label dijonnais Citizen Records, que Vitalic a lui même fondé.
Déjà quatre ans que tous les fans sont en haleine, guettant son myspace comme une boite de Pandore. La nouvelle est récemment tombée : son nouvel album sortira courant septembre.
Pour nous faire patienter, voici ce EP : Disco Terminateur.

Pas de révolution à l'écoute de ces quatre titres. En même temps, était-ce ce qu'on lui demandait ? Pas sûr. Les deux titres, Your Disco Song et Terminateur Benelux, sont dédoublés. Une version rallongée pour le premier cité, un remix (très bon) de John Lord Fonda pour l'autre.
Les synthés qui avaient fait sa gloire sont toujours à l'honneur, tout comme les voix vocodées et cette démarche hybride mêlant disco-funk, sonorités 80's, turbines virvoltantes et rock vicieux.
Certes, ces deux titres n'ont ni l'énergie ni la puissance d'un My Friend Dario ou d'un La Rock 01 mais, Vitalic fait du Vitalic et cela pour notre plus grand plaisir.
Inutile de qualifier sa musique de French Touch 2.0, le son du dijonnais étant bien au dessus de celà.

Cet apéritif nous a bien mis en appétit, l'attente est désormais insoutenable.

                              
par Ed Loxapac

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Anonyme 02/08/2012 16:38

Je me demande, si aujourd'hui tu aimes encore cet Ep, voir même l'album "Ok cowboy" ?

Chroniques électroniques 02/08/2012 16:49



La vraie question est plutôt : l'aimais-je déjà à l'époque où j'ai écrit cette merde ? L'été a l'air difficile. Ton éternelle passion pour CE te pousserait-elle à lire chacune des chroniques ?
Bon courage.