Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 18:28

Année : 2009
Label : Planet Mu Records

Genre : Dubstep

Note : 5/10

Le dubstep doit s'écouter dans une cave sombre avec une sono surpuissante. Le commun des mortels n'étant pas prêt aux effluves de basses souterraines, libérer ce son en plein air n'est pas recommandé et serait d'ailleurs dommageable autant pour la populace que pour le fan. Maintenant, prenez Milanese qui sort 1up, un fantastique EP d'electronica concassée en 2004 et qui récidive avec une double incursion intéressante dans le monde du dubstep avec les albums Extend et Adapt en 2006 et 2007. Quand on sait que Warp et ensuite Planet Mu ont hébergé le bonhomme, je vous laisse imaginer le potentiel de folie maitrisée du mec. Cela est suffisant pour comprendre que l'équation Milanese + Planet-Mu + dubstep = musique à écouter au 15e sous-sol avec système d'insonorisation dernier cri.

Le son de Milanese est désormais reconnaissable entre mille. Avec Lockout, on ne déroge pas à la règle et c'est bien le problème. On fait face à un album trop prévisible et donc sans réel intérêt. Les novices seront sans doute séduits par les basses surpuissantes et la rythmique syncopée mais les fans seront déçus. La seule nouveauté notable étant les featurings (trop) nombreux, aboutissant à une fusion permanente entre dubstep et grime.
Avec Lockout, Milanese se contente du minimum syndical et déroule des productions sans saveurs. C'est dommage car l'entrée en matière sur les multiples strates de Baby Blue (feat. RQM & Olivier Grimball) est assez puissante. Le passage des voix à l'hélium et cette alarme lancinante plaçant efficacement le décor. le Wonderful World qui suit est un mélange habile de dubstep et de ragga grâce au featuring de Ben Sharpa (que l'on retrouve sur de nombreux titres). Ensuite ça se délite, ça se perd dans des pistes trop basiques. Le plus souvent, dès les 10 premières secondes la messe est dite et les sons se répètent ensuite abusivement. Pour preuve, le morceau The End a droit à trois versions, B Sharpa et Disclosure à deux. Finalement, on finit par ne prêter qu'une oreille distraite à cet album.
Lockout ne fera pas date dans la discographie de Milanese dont le premier EP, 1up, restera son sommet.

par B2B

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

daYmo - MusicDestock.fr 17/06/2009 17:34

Rien à ajouter B2B ! c'est vrai que c'est pas mauvais, c'est de qualité, mais ... on en attends un peu plus du bonhomme quand même.