Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 01:20
Année : 2009
Label : Boysnoize Records


L'allemand Alexander Ridha s'est installé comme un des fers de lance de la techno pour jeunes sous ecstas avec son premier et tonitruant album : Oi Oi Oi.
Il avait commencé par poser des titres sur le label Kitsuné (personne n'est parfait).
Ses remixs pour Bloc Party, Tiga ou Feist l'avaient également propulsé vers la gloire.
Après Oi Oi Oi, il a participé à l'élaboration de compilations, mixées ou non, dont le résultat a déçu la majeure partie de ses fans.

Véritable DJ ambianceur, Boys Noize matraque les clubs et les festivals de ses assauts putassiers et percussifs. Il n'a pas d'égal pour secouer les culs et les têtes.
Dotée d'une très faible subtilité, sa musique a néanmoins le don d'être efficace.
Son deuxième album, probablement intitulé Ze Ze Ze, devrait voir le jour au début de l'automne.
Les deux titres de cet EP sont les premiers extraits de cet album à venir.
Le terme extrait n'apparaît pas adapté à leur écoute. Cela ressemble plus à des chutes brouillonnes jetées en pâture aux fans pour créer un buzz certain.
Même si on retrouve sur Starter et Jeffer les triturations et turbines à l'énergie rock qui avaient fait la gloire de Boys Noize, le tout semble sévèrement inachevé.
Jeffer souffre d'ailleurs de reminiscences old-school, et pas forcément du meilleur goût.

Celui qui jouait Don't believe the Hype il n'y a pas si longtemps semble profiter maintenant de ce même système. Espèrons que l'album à venir ne fasse pas preuve de la même facilité.
Il est vrai néanmoins que faire aussi bien qu'Oi oi oi s'annonçait pratiquement impossible.
Boys Noize est désormais attendu au tournant. Garre à ne pas virer dans le décor...

par Ed Loxapac

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires