Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 13:54

Année : 2009
Label : Symbolic Interaction


Joseph Auer, Américain natif de Chicago, a pu bénéficier d'une instruction musicale digne de ce nom en étudiant en Angleterre et au Pays de Galles.
Il s'est montré très prolifique depuis ses débuts en 2003, en signant des disques auprès de labels de haut rang tels que Boltfish, Rednetic ou U-Cover.
Désormais installé au Japon, c'est sur le label Symbolic Interaction qu'il sort ce Freo.

Bien produit, avec tout ce qu'il faut de synthés et de machines hi-tech, sa musique semble décliner des courbes progressives et urbanistes.
Son électronica est tout ce qu'il y a de plus aérienne, presque estivale.
Maîtrise, talent de composition, tout y est mais voilà... on s'ennuit ferme face à tant de linéarité.
Je pense que cet album est à envisager comme une toile d'art contemporain, chef d'oeuvre pour certains, d'un ennui mortel pour d'autres.
On peut tout à fait imaginer cet opus accompagnant la biennale de l'architecture, la foire au mobilier étiqueté Philippe Stark, ou pire : dans l'ascenceur de l'Hôtel Costes.
Seul le bien construit Exp. parvient à me sortir de la léthargie.

Freo est donc un véritable accroc dans la riche discographie d'un artiste qui peut, et sait faire bien mieux que ça. Dommage.
                                 

par Ed Loxapac

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires