Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 22:47

Année : 2009
Label : Nonresponse


Richard Bailey, aka Proem, est un Américain de 33 ans, originaire du Texas. Il a été un des premiers artistes américains à pratiquer l'IDM au début des années 2000. Fervent utilisateur de FruityLoops et de divers logiciels d'échantillonnage, il a réalisé plusieurs albums sur des labels comme Merck ou n5MD. Les plus marquants sont probablement Negativ et Socially Inept.

Till There's No Breath est sans doute son album le plus ambient à ce jour. Il est même purement ambient, agrémenté de drones et de larsens glaçants. Sa musique n'a sûrement jamais sonné aussi dark. Pas de glitch, pas de rythmes collapsés, rien que de la noirceur. Les titres des morceaux sont pour la plupart assez glauques. Des cloches apocalyptiques le rappelle à l'oreille inattentive. A Skin that burns est le diamant noir de l'album, avec ce fantomatique piano désarticulé qui hérisse les poils. Le cynique et cinglant Hope is great but we need Cafeine est lui aussi de très bonne facture.

Malgré les noirs desseins qu'illustre cet opus, le résultat n'en est pas moins brillant. Bien qu'un peu plus accessible, il est à ranger auprès des dernières sorties de Xela ou de Svarte Greiner. Inutile donc de préciser qu'il n'est pas à mettre entre toutes les mains.

 

http://4.bp.blogspot.com/_GLmZZM35iME/SgOFng1IuRI/AAAAAAAAAL0/in7uRm1D5Ts/s320/300x300.jpg

par Ed Loxapac

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires