Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 16:54

Année : 2009
Label : Ostgut Tonträger

Genre : Techno

Note : 8/10

Le Berghain, antre désormais mythique de la techno berlinoise, sort depuis quelques temps ses propres mixes. Pour la troisième fournée, c'est le résident Len Faki qui se retrouve derrière les platines. Relativement peu connu en France, ce DJ a acquis une solide réputation chez les teutons grâce à un son majoritairement minimal et radicalement puissant.
2009 nous a déjà gratifié du mix groovy et exigeant de Chloé (chronique ici), cette fois, c'est le pendant druggy qui déboule. Pour ceux qui connaissent le Berghain, pas la peine de vous faire un dessin, vous pouvez foncer sur ce mix qui va faire remonter vos souvenirs. Pour les autres, imaginez vous déjà le lieu : une usine désaffectée, posée au milieu de nulle part qui se réveille à minuit pour des milliers de clubbers. Le lieu tient sa réputation par sa faune de gays, de freaks, d'exhibitionnistes et de drogués. Mais c'est surtout la musique tonitruante qui tient le haut du pavé avec comme point d'orgue les rayons du soleil qui envahissent l'endroit au petit matin et font verser l'ambiance dans l'apocalypse.
Len Faki sait très bien tout ça, et les 76 min de son mix vont jouer avec tous les codes du lieu. L'entrée en matière se fait douce mais au bout de quelques tracks, fini de jouer. L'enchaînement The World Is Yours de  Gez Varley avec le remix de Josh Wink du Londown Brittle de Someone Else sonne la charge. C'est parti pour 20 min redoutables, à en faire exploser les pupilles. Le coup de grâce arrivant sur la transition du Viaje Numero Uno de JP Montesino avec le cultissime Surface Noise de Planetary Assault Systems.
La suite sera plus calme pour les nerfs et se fera même plus jazzy sur la fin avec le Man With The Red Face de Laurent Garnier avant le remix de Burial de l'explicite Where Is Home? de Bloc Party. Len Faki n'a pas pour but ne nous en mettre plein la vue avec une sélection de titres actuels. En effet, il n'hésite pas à piocher dans des morceaux ayant plus de 10 ans. Il en ressort un mix bien plus original qu'il n'y paraît mais avant tout taillé pour le peak-time d'un club en ébullition et non pour une écoute domestique.

 

http://2.bp.blogspot.com/_5HeGeE_QhSs/TL2VA-AckSI/AAAAAAAAAZk/rXIvLfgiKzk/s1600/COVER_Len+Faki+-+Berghain+03.jpg

par B2B

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires