Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 17:23
Année : 2009
Label : Citizen Records


Derrière ce nom à consonance teutonne, Mondkopf, se cache en réalité un jeune toulousain récemment expatrié à Paris.
Auteur de plusieurs remix de grande qualité, il a également sorti confidentiellement un Declaration of Principles en octobre dernier. Il forme également Disco dawn Boys avec Redhotcar des Fluokids, où le son se montre bien moins aventureux, pour ne pas dire beaucoup moins bon que sur ses productions en solo. Il signe donc cet EP de quatre titres sur le label dijonnais Citizen Records, véritable antre du producteur Vitalic. Les gens de Citizen ont vraiment réussi à créer un son unique et immédiatement reconnaissable, redonnant un souffle rock et épique à une électro française beaucoup trop nostalgique de la french touch.
Après le magistral album de Rebotini, le label français nous régale encore avec ce disque de techno dansante et cérébrale (et oui le jumelage est possible...) lorgnant de temps en temps vers la transe et l'électronica.
Le titre d'ouverture de ce disque, La Dame en bleu (live remix), ne déroge pas à cette règle. C'est une véritable bombe underground avec ses nappes de synthé cradingues tout en montée. Viennent ensuite Les Oiseaux de Balthazar, morceau terriblement inquiétant avec ses cloches apocalyptiques et ses croassements d'oiseaux de mauvaise augure ; le genre de titre époustouflant qu'on croirait sorti d'un Donjons et Dragons sous acide. Cela ne ressemble à rien de déjà entendu même si l'influence de Vitalic est omniprésente.
Nuit Sauvage est quant à lui chargé de riffs incisifs, accompagnés d'une rythmique martiale. C'est le titre le plus ancré dans la pure tradition Citizen Records. Christmas, remixé par Matzak, donne une dimension moite avec une montée digne des grands soirs du Berghain à Berlin.
Monkopf décrit lui-même son univers comme "galactique", l'écoute de cet effort discographique ne nous fera pas le contredire. Il ne reste plus qu'à surveiller les prochaines sorties de ce jeune Français plus que prometteur.


par Ed Loxapac

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires