Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 19:13

Année : 2009
Label : Planet Mu


Le Canadien de Winnipeg Aaron Funk, est l'homme qui se cache derrière Venetian Snares. Il lui arrive d'utiliser d'autres pseudonymes dont le plus connu est Last Step. Il fait aujourd'hui office à la fois de papy et de fer de lance de la scène breakcore. Un style où la déconstruction et l'acidité sont les deux premiers commandements.
Artiste extrêmement prolifique, il a sorti plus de trente disques depuis ses débuts au milieu des 90's. Autant dire tout de suite que chez Chroniques électroniques on n'est pas des grands fans du bonhomme.
Pour ma part, sur sa pléthorique discographie, je ne retiendrai que les deux excellents albums Doll Doll Doll et l'imprononçable Ross Csillag Alatt Születtet. Les prestations live auraient tendance à me laisser beaucoup moins sceptique. Je me réjouis d'ailleurs de la présence de Venetian Snares au festival de Dour cet été, j'aurai grand plaisir à le voir.
Cet album est sinon complètement inutile, il m'est très compliqué ne serait-ce que de sauver un seul titre. peut-être celui de fermeture qui malgré sa lenteur toute relative est probablement le morceau le plus recherché du disque. Hautement indigeste, l'absorption massive de drogues acides ne me ferait pas l'apprécier plus. J'ai même eu du mal à l'écouter jusqu'au bout tant je le trouve épuisant.
Passez donc votre chemin devant ce disque et ruez vous sur les albums pré-cités, en attendant les prestations live qui s'annoncent des plus exaltées.


par Ed Loxapac

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

da silva 23/12/2009 08:53


bon je suis assez d'accord avec les autres commentaires. Qu'on aime pas venetian snares c'est compréhensible, moi-même je ne suis pas un grand fan de son univers mais le réduire a "papy", vous
enlève toutes crédibilité à rédiger une critique musical.

Si vous n'aimez pas VS il fallait tous simplement évité de rédiger cette article.

pour ma part c'est le premier et dernier article que je lit sur votre site parce qu'on est même pas au niveau de l'amateur éclairé.

Sinon pas trop aimez cette album surtout la première moitié où le mélange d'acid-tech et des sonorités traditionnel de venetian snares ne passe pas a mon avis. C'est bien essayer je trouve mais pas
réussi, son assemblage de sonorité ne s'accorde pas a une rythmique aussi linéaire et ses tentatives pour breaker le rythme tous en gardant le style acid-tech ne sont pas concluantes

Sur la deuxième partie on passe a de la hard-tech bien faite mais un peu quelconque, qui n'est pas au niveau de ce qu'il a pu sur ses précédents albums, (la finesse des compo en moins)
A noté le dernier titre plus lent en effet qui rentre dans la catégorie des morceaux idm dont VS nous gratifie régulièrement pour reposer sont auditoire et qui me ravie
Voila une critique de véritable amateur, c'est la première et dernière que je fait j'espère.
A moins que je tombe encore sur une critique aussi insipide que celle que vous avez faites.

PS : pour ce qui auront la chance de le trouvez je conseil un film nommé "Winnipeg, mon amour" qui décrit l'univers de cette ville(ambiance sombre et pesante, ou l'absurde est telle qu'il en est
rigolo) et par la même occasion permet de mieux appréhender l'univers de VS.


Chroniques électroniques 23/12/2009 14:39


Salut Da Silva,
Je ne suis pas le rédacteur de cette chronique, mais à mon sens l'utilisation du terme "papy" n'était pas négative... il signifiait vétéran ou ancien de la scène breakcore, avec aussi ce que cela
comporte de positif. Avec plus de 10 ans d'activisme, le qualifier de papy me semble assez logique...

Si on perd aussi vite toute crédibilité à écrire une critique, ton niveau d'exigence est peut-être un peu élevé ?


Docteur C 21/04/2009 12:56

Ceci étant dit "Filth" est effectivement un album très quelconque de Venetian Snares. Je le mettrais au même niveau que Meathole, c'est-à-dire très bas dans sa discographie. Les tentatives de changement dans la signature rythmique et dans la structure des morceaux sont plutôt ratées, ça manque franchement d'invention, et on s'ennuie pas mal à l'écoute.

En revanche son album précédent, sous le pseudonyme de Last Step, 1961, (toujours chez Planet Mu) complètement acid et essentiellement produit avec des Roland TB-303 est franchement une réussite, et vaut le coup d'oreille, même bouchée à l'émeri hé hé.

Docteur C 20/04/2009 17:11

On peut quand même signaler que cet album de Venetian Snares n'est pas encore dans les bacs, que vous l'avez chroniqué près d'un mois avant sa sortie, et que de ce fait vous êtes dans les premiers résultats google s'agissant de cet album Filth.

En chroniquant en "bad" un CD non encore paru - ce car vous avez reçu une copie promotionnelle d'icelui, bien évidemment - vous vous faites forcément une certaine audience qui n'ira pas dans le sens de la vague, dès lors que très objectivement seul un fan convaincu de VS va faire la recherche pour aboutir à votre chroniquette.

Dès lors, s'abriter derrière un cynisme pseudo-démocratique de bon aloi face à cette réaction négative est plutôt malvenu. Surtout s'agissant de défendre un texte qui n'est pas d'un niveau critique extraordinaire - je ne parle pas d'aimer ou de ne pas aimer la musique de VS, je parle des arguments développés. En vérité il n'y en a aucun, sur la musique même, sinon l'expression d'un "ressenti" non argumenté ("on n'est pas des grands fans", "épuisant", etc.)

Amen.

Chroniques électroniques 20/04/2009 19:25


Effectivement, la chronique du disque n'est pas d'une grande qualité.
Aucun d'entre nous ne souhaitait faire une review de cet album.
Simplement parce qu'il est tout bonnement mauvais et parce qu'on ne trouvais pas grand chose à en dire. Alors oui, Mea Culpa sur ce point, la chronique est mauvaise.
Je ne vais pas te sortir l'argument facile : chronique mauvaise car disque mauvais; même si ça me tente bien.
On s'est également dit qu'un blog traitant de musiques électroniques ne pouvait pas se permettre de passer à côté d'un album d'une grosse légume comme VS.
Nous tenons également à préciser que nous ne somme pas des journalistes professionnels, la chronique de musique est donc beaucoup plus une affaire de passionnées.
Nous t'invitons à parcourir nos autres chroniques et nous espérons que tu y trouveras ton compte.
Bien à toi.
Ed Loxapac de Chroniques électroniques.


zeekhel 17/04/2009 23:38

Bon bon bon, qu'est ce qu'on peut pas lire défois comme conneries.
Faut être sérieux les gars si c'est pour sortir des conneries pareils abstenez vous de publier des news.
Je rejoins comme dit plus haut sur le fait que depuis détrimentalist ça tourne vraiment en rond, mais réduire voir même nier l'énorme discographie de Venetian c'est soie vouloir passer pour un con soie ne pas avoir écouter.
J'ai pas dit entendre mais bien "écouter"

Sinon je ne voie pas en quoi être prolifique peut être mauvais, c'est un gars a mettre au même niveau qu'Aphex Twin, une brute en son genre qui déborde de créativité.

Les 3/4 de ses prods sont juste enorme pour ma part.
Ne pas cité Making Orange Things, Cavalcade Of Glee And Dadaist Happy Hardcore, Find Candace, Higgins ultra low track glue funk hits 1972-2006, Hospitality, Huge Chrome Cylinder Box Unfolding et j'en passe c'est juste avoir de la crasse dans les oreilles.

Faut publier des news sur la confiture et les napperons si ont y connais rien en musique éléctronique.

Chroniques électroniques 18/04/2009 01:25


cher zeekhel,
je constate que tu rejoins le club des visiteurs mesurés de ce blog. Nous t'en remercions.
Nous te rendons grâce également pour l'étayage autour de la discographie du papy de Winniepeg.
Le contenu de nos chroniques n'engage que nous, même si nous n'excluons pas que la controverse peut parfois être bénéfique lorsqu'elle est argumentée.
Nous t'invitons donc à parcourir un peu plus en profondeur nos chroniques diverses et variées.
Concernant la saugrenue comparaison entre Venetian Snares et Aphex Twin, nous n'avons d'autres choix que de te renvoyer le compliment concernant le contenu épais que recèlent nos canaux
auditifs.
Merci encore pour ta participation à l'aspect démocratique de ce blog.
Nous t'invitons à venir régulièrement pour poster ce type de commentaire éclairé.
Bien à toi.

Ed Loxapac de Chroniues Electroniques.


Dieu tout puissant, fils de Judah, vendeur d'electroménager 07/04/2009 23:35

Ouais bon fallait bien que j'en place une sur le peu que je connais ... Merci pour les 2-3 albums qui m'ont permis de survivre à la musique locale qui m'emmerde à souhait ...