Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 19:09
Année : 2009
Label : Bully Records


DJ Signify a collaboré avec le label Anticonpour donner une autre face au hip-hop des années 2000.
Il a participé à bon nombre de compilations qui, encore aujourd'hui, font référence.
Ce turntablist de talent a également travaillé avec Blockhead, Clouddead ou encore Buck 65.
Certes cet album ne viendra pas bouleverser la hiérarchie des papes du hip-hop instrumental, souvent appelé par des puristes abstract hip-hop.
Egalement sampleur et beatmaker de grand talent, Signify nous livre là un album urbain et glacé.
Les rythmiques sont acérées et les basses abyssales, on nage entre mélancolie et inquiétude.
A noter la lumineuse présence d'Aesop Rock sur les deux seuls titres chantés du disque, si on met de côté les nombreux samples vocaux.
Bien que conçu à l'ancienne avec des interludes inspirés, cet opus est bien ancré dans son temps et aux antipodes d'un hip-hop gorgé de gimmicks et de bling bling tapageur.
Un DJ qui compte donc, et qui apporte une bien belle pierre à l'édifice du hip-hop intelligent.
Moi j'appelle ça un très grand disque, chapeau l'artiste.

par Ed Loxapac

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Emma 16/02/2009 23:51

I like this :pouce: